Le député Alilat, rattrapé par la justice espagnole ?

4
Omar Alilat

ALGERIE (Tamurt) – Selon les réseaux sociaux qui ont partagé un article du journal espagnol « El Mundo », le député de Bougie, Omar Alilat, serait impliqué dans une histoire de pots de vin versés en échange de son intervention pour faciliter l’obtention de marchés en faveur de la société espagnole Voltar Lassen.

Outre cet élu, des responsables de l’algérienne des Eaux auraient reçu leur quote-part financière pour permettre à cette société d’obtenir des contrats de réalisation d’une canalisation dans le cadre du projet de station de dessalement d’eau de mer à Souk Tleta, dans la wilaya de Tlemcen, et de construction de la première ligne de tramway d’Ouargla, marché octroyé en 2013 pour un montant de 230 millions d’euros.

Cet élu sur la liste du rassemblement national démocratique (RND) d’Ahmed Ouyahia, est à son deuxième mandat en tant que député. D’ailleurs, il se dit, ça et là, qu’il s’accroche à son siège de député pour avoir l’immunité parlementaire car étant impliqué dans une affaire d’émission de chèques sans provisions lorsqu’il était dépositaire de boissons alcoolisées d’une multinationale.

Amaynut

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici