Grande revanche du MAK à Akaoudj (Wagnun)

0
Appel à la marche de Yennayer en Kabylie
Appel à la marche de Yennayer en Kabylie

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Après la terrible opération de répression menée le 4 juillet dernier à Ouaguennoun par le pouvoir écervelé mais maffieux d’Alger contre les forces militantes et patriotiques du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK), voilà que celles-ci ont signé, hier, une grande revanche à Akaoudj, village historique sis dans la circonscription territoriale de la commune d’Aït-Aïssa-Mimoun qui dépend de la daïra de wagnun.

En effet, après la criminelle opération policière de Ouaguennoun, puisqu’elle a été traduite par des interpellations suivies d’interrogatoire à l’endroit de plusieurs cadres et militants et suivie d’une campagne de propagande selon laquelle « seuls des groupuscules et désœuvrés défendent les couleurs du MAK, Akaoudj, a été hier le lieu d’un rendez-vous mémorable pour la famille militante et patriotique du MAK. Ce rendez-vous en question a été « mémorable » dans la mesure où plusieurs centaines de personnes ont fait le déplacement à ce village rien que pour écouter le discours du MAK et en même temps le pressement des habitants d’Akaoudj à la mise en place de leur section MAK. La rencontre a eu lieu exactement au niveau de l’espace où repose pour l’éternité l’officier de l’ALN et non moins fondateur de l’Académie Berbère, en l’occurrence feu Mohand-Arav-Bessaoud.

Le programme initial était juste l’installation de la section MAK laquelle devait être suivie d’une explication à l’endroit de ses membres sur la stratégie à adopter quant l’objectif à cibler. Cependant, les nombreux citoyens présents à cette rencontre ont insisté quant à la tenue d’une réelle conférence par les dirigeants du MAK. Concernant cette installation en question, elle a été du ressort de Smaïl Ben-Oulmghar, responsable à l’organique du Conseil régional Tizi-Ouzou. Quant au Président du Conseil régional, Ould-Abdeslam, lequel a décidé d’ailleurs de répondre aux attentes des nombreux militants et sympathisants présents sur les lieux, il développé le thème portant sur « le Projet pour un Etat kabyle ».  Youcef Guidache, et qui n’est pas moins vice-président du CRTizi-Wezzu-Boumerdes, a intervenu autour du thème portant sur l’économie.

Le talent des conférenciers et surtout la vérité qu’ils ont mise en avant ont vite fait de faire tomber comme un château de cartes les thèses du pouvoir et les innombrables homélies de ses rentiers de toujours. Les débats qui ont suivie les discours d’Abdelkader Ould-Abdeslam et Youcef Gueddache, où la moindre zone d’ombre a fait l’objet d’une profonde exploration, pas le moindre doute n’a subsisté dans l’esprit de la nombreuse assistance quant au fait qu’Alger, authentique outil entre les mains de la France néocoloniale et au même temps oliphant du wahabisme, soit le destructeur de la Kabylie, de la raison et de l’universalité.

Drissi Yacine de la confédération de LNI a témoigné de la répression qu’ont subie les militants lors de la célébration de la journée de la Nation kabyle. Avant de clore la séance, Smail Benoumekghar   responsable de l’organique a expliqué ce qui est attendu du militant et de la section pour arracher la liberté du peuple kabyle. Notons enfin que l’amour pour le MAK a été tel que les habitants d’Akaoudj ont exigé des responsables du MAK la tenue d’un meeting au même lieu dans un avenir très proche.

Saïd Tissegouine

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici