La veuve de Matoub se recueille sur les tombes des martyrs de la démocratie

1
Nadia Matoub
Nadia Matoub

KABYLIE (Tamurt) – Profitant de sa présence en Kabylie, la veuve du rebelle, Nadia Matoub, s’est recueillie sur les tombes de quelques martyrs de la démocratie. Le jeudi, elle s’est rendue à Tirmitine, dans la région de Maatkas, pour se recueillir sur la tombe d’Ait idir Rachid, assassiné le 27 juin 1998 par le pouvoir algérien  suite aux événements qui ont suivi l’assassinat de Lounes Matoub.

Le lendemain, accompagnée de Bouaziz Ait Chebib, président du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie, et du chanteur Oulahlou, elle s’est rendue à Sidi Ayad, dans la région de Sidi Aïch, où elle a rencontré la famille et les proches du jeune Salhi Redouane, assassiné dans les mêmes circonstances qu’Ait Idir Rachid.

Elle se rendra, dans la même journée à Tazmalt chez la famille Ouali qui a perdu son fils Hamza, assassiné le 28 juin 1998 par le maire de l’époque qui se trouve être l’actuel. Les parents et leurs hôtes se sont rendus ensemble au cimetière pour se recueillir sur la tombe de celui-ci.

Lors des débats qu’ils ont eus, les familles des victimes ont fait part à la veuve du rebelle et à sas accompagnateurs des pressions et des intimidations faites par les autorités algériennes à tous ceux qui voulaient que justice soit rendue pour les victimes. Le père du défunt Hamza Ouali a confié son calvaire avec la police algérienne qui n’a pas hésité à le kidnapper dans une vaine tentative de le faire taire.

Massidida pour Tamurt

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici