Alger refuse l’exclusion du Polisario de l’Union Africaine

11

TAMAZGHA (Tamurt) – En réaction à la demande du Maroc, Alger refuse catégoriquement l’exclusion du mouvement paramilitaire du Polisario de l’Union Africaine. C’est le premier ministre Sellal qui l’a affirmé à la presse  ce samedi.

Pour lui la cause du Polisario et celle de la Palestine sont des causes du peuple Algérien. Des sacrées causes qui ne reposent sur aucune logique ni éthique politique. Que gagne Alger de son soutien à la RASD ? Rien. Elle a tout perdu. Surtout son argent. Ainsi, le réchauffement diplomatique entre Alger et Rabat n’a duré, pour ainsi dire, que le temps d’une brise de mer.

La position d’Alger est synonyme de blocage aussi de l’union nord Africaine. Un coup fatal pour les peuples de la région qui caressent depuis des siècles l’espoir de cette union.  Pour ce qui concerne de l’Union Africaine, elle n’existe, au fait, que sur le papier. C’est une union purement symbolique. Le Maroc s’est retiré d’ailleurs depuis 1984 et elle n’est pas prête d’y retourner. L’épineux problème du Polisario envenime les relations entre algériens et Marocains.  Un problème qui ne devait même avoir lieu. Les régimes qui dirigent les deux peuples ne répondent guère à leur espoir d’union. L’union des peuples nord Africains passera, inéluctablement,  par l’indépendance des différentes régions qui la composent.

Lounès B 

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici