Pour dénoncer l’insécurité suite à l’enlèvement d’une fillette : Marche et grève à Ouacif

1
marche à ouacif

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Ce ne sont pas moins de vingt-sept comités de villages, dépendant des communes de la daïra d’Ouacif (Tizi-Ouzou), qui se sont réunis vendredi. Ces derniers ont initié cette rencontre après que plus d’une semaine se soit écoulée sans qu’il y ait de nouvelles de la fillette Nihal Si Mohand, disparu le 21 juillet dernier.

Les comités de village ont fini par adopter des actions de protestation visant à dénoncer l’insécurité dans la région de Kabylie et plus particulièrement à Ouacif où c’est la première fois qu’un tel drame frappe la région. Ainsi, après que plus d’une centaine d’enlèvements d’adultes aient semé la terreur en Kabylie depuis 2004, on assiste à une première disparition d’une mineur.

Les comités de village, et après concertation, ont décidé d’organiser un grand rassemblement de protestation dimanche prochain au chef-lieu de la daïra d’Ouacif. Tous les citoyens de Ouacif et d’ailleurs sont ainsi appelés à venir massivement soutenir la population locale. Selon les déclarations d’un des membres du comité de villages d’Ait Toudert, le rassemblement sera suivi d’une marche qui s’ébranlera du chef-lieu d’Ouacif vers le village Ait Abdelwahab (commune d’Ait Toudert) où a été vue pour la dernière fois Nihal, près du domicile de ses grands parents maternels.

On a appris aussi que le même jour, une grève générale paralysera aussi toute la région de Ouacif et de ses environs. Depuis que Nihal Si Mohand a disparu, toute la région est mobilisée et d’intenses recherches sont toujours en cours. Mais malheureusement, il n’a été trouvé aucune trace de la fillette innocente. Ses parents et les membres de sa famille vivent dans un désespoir total. Toute la population de Ouacif et même d’autres régions viennent chaque jour exprimer leur solidarité avec les concernés.

Tahar Khellaf

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici