Campagne de « salafisation » à Aokas

14
élèves islamisés

AOKAS (Tamurt) – Le salafisme s’installe doucement mais sûrement en Kabylie. Dans la station balnéaire d’Aokas, un enseignant universitaire, venu du sud algérien et ayant loué un appartement chez un néo-aokassien, s’est attelé, depuis sa venue, à enseigner les préceptes de l’islam à la population.

Après avoir eu comme apprenants les épouses et les enfants des pratiquants habitant le quartier où il réside, voilà qu’il étend ses tentacules vers d’autres contrées de la commune. Il a commencé par proposer aux parents d’enseigner l’arabe à leur progéniture tout en leur octroyant gratuitement des cartables avec des trousseaux de fournitures scolaires pour les appâter.

Qui a bien pu financer cette campagne ? C’est certainement pas l’enseignant ou encore, moins, celui qui a mis à sa disposition sa villa ? Il se dit, ça et là, que c’est le royaume wahhabite d’Arabie Saoudite, qui serait derrière ce projet d’islamisation de l’Afrique du Nord et de l’Europe.

Bien que tout le monde sait que ce sieur du sud est entrain de propager le salafisme dans cette station balnéaire,  bastion de la laïcité et de la liberté sous toutes ses formes, aucun responsable, politique, administratif ou des services de sécurité n’a levé le petit doigt pour mettre un terme à cette propagande religieuse qui produira, assurément, de futurs  terroristes si rien n’est fait à temps.

Amaynut

14 COMMENTAIRES

  1. Je crois qu’il reste encore une dette de malédiction à payer par les kabyles. Que Dieu leur pardonne et les guide vers la sainteté, le chemin, la vérité et la vie éternelle amen

  2. La responsabilité revient aux parents qui envoient leurs fils pour attraper un cancer incurable! donc ces Kabyles sont pire que ce sudiste étranger qui enseigne les mensonges pour les innocents Kabyles.

  3. Ayasmi taraadh urtwit, des famille vende leurs enfants pour les voyoux contre cartable, c´est du jamais vue dans l´histoire du pays kabyle, cela peu se passé que dans les pays oú il ya l´extreme pauverté. Voila le constat de 15 ans de régne de batoutflika, à travers sa poltique ennemis à l´egard d´invistissement en kabylie(l´auto-suffisance est une arme redoutable) il a creer délibérément la fractur social qui appauvris la classe moyenne en pays kabyle afin des les jeutés entre les mains des prédateurs islamiste qui se présente comme des souveurs devant des gens matérialement affaibli surtout a l´heurs d´internet, du smart fone,des ecrans tv HD et les marques de toute sorte etc !

    • La politique criminel de Boutfilka, injeurieuse et préjudiciable envers Tamurt l-qvayel, voleur de libérté, affamé puis ecrasé le peuple, 15 ans de régne il a commit bcp de dégats ,il est temps de le stopé avant que cela devient trops tard!

  4. Pour lutter contre ce cancer metastasique, il faut mettre à nu tout les mensonges que les bedouins ont délibérément dissimuler depuis des siècles pour soumettre et coloniser les peuples au nom de leur religion qui est l’islam né d’une multitude de reinterpretation de transformation des lectionnaires de la torah et de l’évangiles qui ont servi à leur endoctrinement pour créer un nouveau livre qui est le coran. Pour pallier aux incohérences et aux contradictions rencontré tout long de sa genèse les pouvoirs Khalifals ont décidé d’abroger les versets mecquois par des versets medinois ce que les musulmans appelent( NASIKH ET MANSUKH) DOCTRINE de l ‘ abrogeant et de l ‘ abrogé. Il faut donner à nos citoyens kabyles des preuves historiques et des outils qui serveront à débusquer la grande supercherie bédouine que humanité n’ait jamais connue et leur eviter de tomber dans le piège de soumission à une doctrine et idéologie obscurantiste et haineuse.

  5. La foi chrétienne devrait l’emporter sur l’Islam dans les contrées kabyles. La Kabylie va devenir chrétienne au fur et à mesure et la langue arabe aura disparu , les moeurs occidentales prendront le dessus, les mosquées deviendront des sanctuaires du Christ.

  6. Quand donc ces Kabyles naïfs comprendront que la seule finalité de la religion araboislamiste chez nous est de faire renier aux nôtres leur culture originelle ? en les conditionnant dès leur plus jeune âge .
    Pour ça il y a toujours de l’argent même en ces temps de crise . Mais cela ne fera que retarder l’échéance de l’avènement d’une Kabylie laïque et indépendante .Rien de plus. Encore du monde à réveiller et déconditionner si tant est qu’on peut sauver un zombi .

  7. azul, où sont ces kabyles qui volent les fillettes de leurs sang & de leurs familles pour les violer ou demander les rançons a leurs pauvres parents ou bien a la fin ça se termine avec l’assassinat même ou lieux d’aller chercher & assassiner cette racailles vermine des futurs terroristes .

  8. C’est aux Kabyles (AOKAS) de réagir par le biais des associations des parents ou laiques de stopper ce genre de procédé.On envoie nos enfants à l’école pour s’instruire et non pour s’aliéner, s’abrutir et s’inféoder à la culture dominante pour mieux se soumettre.

  9. Voilà ce que cela coûte de laisser s’introduire les loups dans la bergerie. Pour autant on ne doit pas s’étonner outre mesure puisque l’histoire ne fait que recommencer superbement en Kabylie et ce, depuis 08 siècles. Cette situation est plus accentuée dans certaines régions plus vulnérables sur les plans culturel et économique. C’est le cas de cette région du sahel (Côte Est de B’gayeth) dont une bonne partie des habitants a tendance à céder facilement aux desiderata divers et variés de tous ceux qui débarquent des autres régions d’Algérie et qui se comportent comme s’ils étaient chez eux tant la passivité des autochtones est à la fois aberrante et inquiétante. Si les 30 dernières années ils cédaient de plus en plus d’espaces ( appartements, ruelles, plages etc…), aujourd’hui, ils s’abandonnent carrément (au sens propre) corps et âme à leurs envahisseurs qui se permettent ainsi d’envahir et leurs espaces et leurs esprits. Ces gens (envahisseurs) accomplissent un véritable travail d’orfèvre qui nécessite de la précision et de la patience pendant que certains Kabyles se contentent, occasionnellement, de gesticuler et de parader dans les espaces publics sans grands intérêts et sans assurer leurs arrières. Si rien n’est fait par toutes les bonnes volontés en Kabylie pour stopper cette dégénérescence mortelle, la région deviendrait un fief de l’islamisme international au même titre que Kaboul, Raqua, ou El-Fallouja. Ça sera le KABYLISTAN.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici