Organisé par le HCA : Un colloque sur Jugurtha pour remercier Bouteflika

3
colloque sur Jugurtha

ALGERIE (Tamurt) – La ville d’Annaba a abrité ces jours-ci un colloque international sur Jugurtha. L’événement a été organisé par le Haut commissariat à l’Amazighité, une institution, faut-il le rappeler, rattachée à la Présidence de la république algérienne et qui active dans l’illégalité absolue, puisque Mohand Idir Ait Amrane, le Président de cette institution n’a jamais été remplacé depuis son décès.

De même que les membres du HCA dont le mandat a expiré depuis une décennie n’ont, non plus, pas été remplacés. Et c’est le secrétaire général du HCA, dont la mission est de gérer le volet administratif  de l’institution qui a mis, en toute impunité, le costume de Président du HCA. Et ce dernier, en l’occurrence, El Hachemi Assad, pour être maintenu sur le trône de cette institution étatique ne s’adonne qu’à deux exercices. Le premier consiste à ne rater aucune occasion pour s’exprimer dans un arabe classique comme s’il était le président du haut conseil de la langue arabe. Le deuxième exercice de Assad El Hachemi, dont le CV n’a absolument aucune relation, ni avec la langue ni avec la culture amazighe (Assad El Hachemi est un ancien fonctionnaire à la direction de la jeunesse et des sports de la wilaya de Tizi-Ouzou), est aussi de ne rater aucune occasion pour chanter haut et fort avec un rare opportunisme les vertus du Président Abdelaziz Bouteflika.

Et toute honte bue, Assad El Hachemi, dans son discours d’ouverture du colloque consacré au Roi Numide Jugurtha, ce n’est pas un hommage solennel à la mémoire de tous les militants de la cause amazighe, vivants, décédés ou assassinés, qu’Assad El Hachemi a rendu. Il s’est plutôt évertué à rendre hommage à Bouteflika et à remercier ce dernier pour « tout ce qu’il a fait pour tamazight ». En se livrant à cette honteuse exhibition, Assad El Hachemi est loin d’ignorer qu’il ne fait que mentir et trahir la mémoire de tous les combattants de l’amazighité ainsi que toute la Kabylie et les kabyles. Il veut seulement ressembler à un certain tristement célèbre El Hadi Ould Ali.

Tahar Khellaf pour Tamurt

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici