Benghabrit ne parle jamais de tamazight

6
Benghebrit
Benghebrit

ALGRT (Tamurt) – Alors que la langue tamazight est officielle en Algérie, pour la première rentrée scolaire, cette nouveauté n’est pas importante pour la ministre de l’éducation Benghabrit. Elle parle de tout et de rien lors de ses multiples sorties médiatiques sauf de la langue tamazight.

Ni elle, ni la presse algérienne n’en parle.  Une attitude qui prouve, en ne peut plus clair, l’arrogance du pouvoir algérien à cette langue. L’ignorance de l’officialisation de tamazight par la ministre de l’éducation algérienne prouve aussi que le pouvoir algérien  n’a fait que   jeter de la poudre aux yeux des Amazighs en général et des Kabyles plus particulièrement.

Aucune mesure n’a été prise par le ministère de l’éducation pour généraliser l’enseignement de tamazight, par exemple.  Pis encore, dans certaines régions des directeurs de l’éducation ont même affirmé qu’ils n’accepteront jamais que tamazight soit enseignée au niveau de leurs établissements scolaires, sans que personne ne réagisse.

L’arabe reste la langue dominante dans le secteur éducatif algérien. Toutes les matières sont enseignées avec la langue de l’Arabie Saoudite.  Trois générations sont au moins déjà arabisées. Une politique de la fanatisation généralisée qui a porté un sacré coup à la langue tamazight en Algérie et à travers toute l’Afrique du nord.

Lounès B

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici