Le préfet booste l’association IQRAA à Tizi-Ouzou

3
Vieilles analphabètes

TIZI-OUZOU (Tamurt) – La première mission du préfet de Tizi-Ouzou n’est autre que de lutter contre l’identité kabyle. Le développement de la région est son dernier des soucis. C’est logique chez les régimes coloniaux. Pour ce faire, tous les moyens sont bons.

Le préfet a inauguré cette semaine à la ville de Tizi-Ouzou un immense centre dit d’alphabétisation au profit de l’association IQRAA. Un centre équipé de tous les moyens matériels et humains nécessaires.  IQRAA est une association gérée directement par la présidence dans le but d’apprendre la langue arabe aux vieilles kabyles qui ont la « chance » de ne pas faire l’école arabe. Le régime veut même effacer la langue kabyle de sa racine. Une vielle est une bibliothèque, selon un proverbe Africain.

Depuis l’année 2000, chaque commune de la Kabylie, une vingtaine d’enseignants sont chargés d’apprendre la langue arabe aux vieilles et aux femmes kabyles. Au début, c’était l’engouement, mais par la suite la plupart des femmes ont cessé de prendre ces cours une fois qu’elles ont su qu’elles sont victimes d’une politique d’arabisation effrénée.  IQRAA, qui est une simple association culturelle, bénéficie de moyens financiers plus importants que les établissements scolaires, ce qui est surprenant.

C’est une association dont les membres sont tous issus de la mouvance islamiste et de proches de terroristes repentis. Le pouvoir veut imposer la langue arabe aux kabyles mais aussi un arabe académique au reste des algériens. L’intérêt que le préfet de Tizi-Ouzou accorde à cette association  en allant jusqu’à ouvrir tout un centre et recruter des centaines d’enseignants en langue arabe est un complant pour « dékabyliser » les kabyles. La presse du régime assure que même Tamazight sera enseignée dans ce centre pour bien berner les habitants.

Lounès B

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici