Rassemblement ce samedi à Bougie pour dire non à la violence

2
Amira Merabet

BOUGIE (Tamurt) – Le mouvement associatif de Bougie a appelé à un rassemblement, ce samedi, devant la stèle Saïd Mekbel, en hommage à Amira Merabet, décédée le lundi 5 septembre dernier au CHU de Constantine, suite à de graves brûlures dont elle a été victime, une semaine auparavant, prés de son domicile dans la commune d’El Khroub.

Une agression perpétrée  par l’ami de sa sœur, qui, pour se venger de sa dulcinée qui aurait refusé de se marier avec lui,  l’a aspergée d’essence, avant de mettre le feu à son corps. Ce drame a fait réagir tout le monde et à travers les réseaux sociaux, des décisions ont été prises d’organiser de rassemblements à travers beaucoup de villes d’Algérie.

Ainsi donc, après Alger, Constantine, Oran, c’est au tour de Bougie d’organiser un  rassemblement pour dire non à la violence, à la bêtise humaine et à la barbarie.

Amaynut

2 COMMENTAIRES

  1. Loin de vouloir verser dans la méchanceté gratuite, mais disons les choses clairement et crûment. Perso.je ne vois pas l’utilité d’un tel rassemblement à B’gayeth dès lors que cela ne concerne pas la Kabylie. On ne le dira jamais assez, en l’état actuel des choses, seul ce qui se passe en KABYLIE devrait faire l’objet d’attention des kabyles. N’oublions pas qu’à plusieurs reprises notre région a vécu l’enfer sans que qui ce soit ne bronche à titre de solidarité ou ne fasse de rassemblement pour dénoncer et s’associer à la douleur éprouvait par les Kabyles. De plus, aucun rassemblement ne changera rien à des actes de barbarie pareils tant que les auteurs et les victimes se nourrissent volontiers de l’idéologie mortifère d’essence Arabo-islamiste. A cela s’ajoute le fait que c’est un fait divers comme ils se produisent à la pelle dans toute l’Algérie de Fakhamoutouhou. Ce qui s’est passé dans la capitale de la culture bédouine ne nous concerne ni de près ni de loin. Aux Kabyles de V’gayeth nous leur disons de ne pas se tromper encore une fois de combat. A chacun le sien.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici