La presse algérienne s’acharne contre le MAK !

9
Presse algérienne
Presse algérienne

ALGERIE (Tamurt) – Le régime algérien passe à la vitesse supérieure en menant intensivement une campagne de désinformation contre le MAK et ses dirigeants. Le simple geste de l’un de ses leaders ou de simples militants est automatiquement interprété, par les journalistes algériens, comme « un problème grave crise au sein du MAK ».

Pourtant n’y a pas si longtemps, le pouvoir algérien faisait semblant de faire croire que ce mouvement n’existait pas. L’acharnement brutal confirme la panique qui s’est emparé du régime par rapport à la montée du MAK. Bien que le 20 avril est encore loin, le pouvoir veut à tout prix briser la dynamique du MAK avant cette date. En plus des arrestations, faire éclore des doutes au sein des rangs de militants pour les démobiliser est une vieille stratégie du régime colonial, à chaque fois que la Kabylie s’organise. Ce qui est remarquable aussi, c’est que tous les clans, qui composent le régime et qui s’affrontent entre eux, trouvent un point de convergence : casser le MAK.

En Kabylie, les militants du MAK sont très vigilants. Ils sont très conscients de la démarche du régime et ont montré leur attachement au MAK. « On s’attendait à ce qu’un jour le régime agira de la sorte. Tous les militants savent que le pouvoir veut créer la zizanie au sein de notre mouvement. Mais le militants et le peuple kabyle savent comment agir. En 2016,  les réseaux sociaux et la communication ne sont plus cette arme que le pouvoir possède tout seul. Le régime est dépassé par la technologie », fera remarquer Karim, un militant du MAK de Tizi-Ouzou.

Lounès B 

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici