La famille Bouhafs animera une conférence de presse à Bougie

3
Slimane Bouhafs
Slimane Bouhafs

BOUGIE (Tamurt) – Le bureau de la ligue des droits de l’Homme de Bougie redouble d’actions de soutien à Slimane Bouhafs. Il appelle la corporation journalistique à une conférence de presse pour aujourd’hui, samedi, à 11 heures.

Celle-ci sera animée conjointement par la famille Bouhafs et les responsables du bureau de Bougie de la ligue des droits de l’Homme, apprend-on auprès des membres de la dite ONG. La ligue qui a suivi cette affaire dès le début,  tout en renouvelant sa solidarité avec le détenu, se joint à la famille et rappelle que l’emprisonnement pour des délits d’opinion et de culte constitue un antécédent grave et sont en contradiction avec la loi fondamentale et le pacte international relatif aux droits civils et politique ratifié par l’Algérie.

Slimane BOUHAFS 49 ans, citoyen Algérien de confession Chrétienne en détention depuis le 31 juillet 2016 à la prison de Sétif et jugé lors d’un procès en première instance qui ne réponds nullement aux normes d’un procès équitable, et condamné en appel à 03 de prison ferme pour un commentaire sur Facebook; poursuivis sous le chef d’inculpation d’offense à l’islam et au Prophète. Aujourd’hui, son état de santé est des plus inquiétant, la famille BOUHAFS  lance un cri d’alarme, elle appelle à une large solidarité pour sa libération.

Amaynut

3 COMMENTAIRES

  1. J’ai appris à être moi même, le régime n’a de culte que le dicta de la pensée arabe.
    Pour le régime, le problème de cette homme n’est pas sa chrétienté mais plutôt sa bérbérité.
    Pour ma part,je n’ai pas lu ses écrits, le coran est une information céleste qui interdit de porter atteinte aux sentiments de toutes les croyances. Cependant je doit reconnaitre que cet homme doit être libre pour les raison suivante :
    l’information céleste n’a jamais été la constitution du régime pour ensuite l’appliquer, il faut savoir quelle est sa jambe d’appuis.

    Le serment présidentiel dit clairement : application de l’ordre républicain et réspect de l’islam.
    On n’a pas besoin de respecter quelque chose qui est en nous, on respecte toujours quelque chose qui nous est étrange.
    Le mot religion n’est pas dans le dictionnaire de l’ordre républicain
    Le serment présidentiel n’a jamais été application de l’islam et réspect de l’ordre républicain.

  2. Avis à tous les Hommes libres de la Kabylie et de la diaspora; il faut absolument sauver le frère SLIMANE. Son cas est d’une importance extrême et s’inscrit en droite ligne de la lutte pour la libération de la Kabylie. Il doit impérativement et sans réserves être soutenu ainsi que sa famille dans cette dure épreuve.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici