Anarchie à la nouvelle ville de Tizi-Ouzou

1
ordures

TIZI WEZU (Tamurt) – Les quartiers de la nouvelle-ville de Tizi-Ouzou croulent sous les ordures. Les détritus ont enlaidi la ville. Les rats d’égouts circulent  en plein jour. La situation se dégrade de plus en plus. La saleté inquiète sérieusement les habitants de cette nouvelle-ville. Les services de la voirie semblent être trop dépassés. Personne ne se soucie de cette situation qui prend  de l’ampleur.

En plus de la démission des autorités locales, le manque de civisme est aussi flagrant, faut-il le dire. Le risque de la contamination des maladies est probable. Les services de la santé ont déjà tiré la sonnette d’alarme, mais leur cri tombe toujours dans l’oreille d’un sourd. Plusieurs fois des volontariats ont été organisés par des comités de quartiers pour le nettoyage, mais les ordures reviennent toujours.

Seules les autorités peuvent, avec leurs moyens, faire face à cette situation, qu’on peut qualifier, de déplorable, pour une ville comme Tizi-Ouzou. Pourtant, sur les factures de l’Algérienne Des Eaux, une taxe est payée par les consommateurs pour justement assurer le ramassage d’ordures. On se demande alors où va l’argent de cette taxe ?

Lounès B 

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici