La communauté chrétienne persécutée par le pouvoir

11
église

KABYLIE (Tamurt) – Comme celle menée contre les souverainistes kabyles, la bataille contre les chrétiens bat son plein en Algérie en général et en Kabylie en particulier. Après l’emprisonnement de Slimane Bouhafs, c’est au tour des responsables de l’église de la sympathique ville de Boghni d’être convoqués par le chef de daïra.

En effet, les deux principaux responsables de cette  institution catholique ont été sommés par ce commis de l’état de se conformer aux dispositions de la loi relative à l’exercice d’un culte autre que musulman en Algérie. Du déjà vu ! L’ancien wali de Bougie avait tenté,  il y a moins d’un quinquennat de cela, de faire de même avec les chrétiens de cette région avant d’être désavoué par ses supérieurs. De même qu’à Ath Djima et Maâtkas, dans la wilaya de Tizi-Ouzou, où les responsables de la communauté chrétienne ont été interpellés par les autorités locales au sujet de cette « mise en conformité ».

Les membres de la communauté chrétienne de Boghni ne comprennent pas cette réaction étatique d’autant plus qu’ils sont affiliés à l’église protestante d’Algérie laquelle détient un agrément en bonne et due forme. D’ailleurs ce chef de daïra s’est limité à leur exiger le dépôt d’un dossier d’agrément au niveau de la wilaya tout en leur fixant un  délai pour le faire mais sans pour autant qu’il ne les saisisse par un quelconque document officiel.

Amaynut

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici