Erdogan s’emporte contre les kurdes

10

TURQUIE (Tamurt) – Le président Erdogan et l’AKP poursuivent et amplifient la politique répressive menée à l’encontre de toutes les formes d’oppositions. Mme Gültan KISANAK, première femme élue à la tête de la municipalité de Diyarbakir, capitale historique du Kurdistan de Turquie, et son co-maire M. Firat ANLI ont été arrêtés et placés en garde à vue, apprend on de la coordination nationale solidarité Kurdistan qui nous a transmis un communiqué de presse.

Cette nouvelle mise en cause de la légitimité des élu-es du HDP (Parti Démocratique des Peuples) vise à instaurer un climat de peur, à bafouer le suffrage universel, à humilier les Kurdes et vient après la destitution de 24 maires du HDP. C’est la démocratie, le droit d’expression et la liberté de conscience qui sont remis en cause. La Turquie se range dans le camp des pays totalitaires et dangereux pour les droits humains.

La CNSK demande la libération immédiate de Mme Gültan KISANAK et de M. Firat ANLI. L’Union Européenne et particulièrement le gouvernement français doivent condamner fermement la dérive dictatoriale de R T Erdogan, exiger également leur libération et appliquer les sanctions prévues par le droit européen.

Amaynut

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici