Les algériens n’ont rien à avoir avec le premier novembre 1954

33
novembre-54
novembre-54

ALGERIE (Tamurt) – Le pouvoir algérien se prépare à commémorer avec faste et comme d’habitude la date du premier novembre 1954. Date de déclenchement de la guerre contre l’occupation Française. Une date pourtant exclusivement kabyle, puisque la guerre a été déclenche par les kabyles et en Kabylie. Le reste de l’Algérie n’a jamais été concernée par cette guerre, hormis quelques régions telle que celle des chaouis.

A titre illustratif, à la veille du premier novembre 1954, Krim Berlkacem n’a trouvé aucune personne à Blida et les régions environnantes  pour signaler le déclenchement de la guerre. Ce fut alors Ouamrane qui a été chargé de partir, deux jours plutôt, de Draa El Mizane avec 150 hommes armés pour déclencher la guerre dans les plaines de la Mitidja, une région très symbolique de l’exploitation par les colons des terres agricoles. Les algériens de Blida n’ont jamais porté assistance aux combattants kabyles durant toute la guerre qui a duré plus de sept ans. Même dans la région des Aures, les rangs des combattants étaient, à majorité, kabyles.

La décklaration de novembre 1954 a eu lieu à Ighil Imoula en Kabylie, les batailles ont eu lieu en Kabylie et le congrès de la Soummam a eu lieu également en Kabylie. Cette région, à elle seule, a donné 13 colonels à cette guerre. Même le PPA était un parti exclusivement kabyle. A vrai dire, sur les 3000 militants de ce parti, selon Hocine Aït Ahmed dans son livre « mémoire d’un combattant », plus de 2600 étaient des kabyles. Aujour’dhui, cette date du premier novembre et toute cette guerre doivent être alors exclusivement kabyles.

Lounès B 

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici