Tizi-Ouzou : Commémoration du 1er novembre 1954

4
premier novembre

TIZI-OUZOU (Tamurt) – En guise de commémoration du soixante-deuxième anniversaire du déclenchement de la guerre d’indépendance, un hommage sera rendu au maquisard Rachid Adjaoud du 31 octobre au 3 novembre prochain à Tizi-Ouzou. 

Cet événement est organisé par la direction de la culture et la sûreté de la wilaya en collaboration avec la direction des Moudjahidine, le Musée Régional el Moudjahid, les Scouts, le groupe Aourir Ouzemour, l’association culturelle Yessis Idurar, l’union des filles et veuves ayants droit des Chouhada 54-62 et l’Association Kabylie Sport et Culture. Le programme de la commémoration du 62e anniversaire du 1ernovembre 1954 comprendra une caravane  culturelle à l’occasion du 1er novembre 1954 du musée de la ville vers la place de l’olivier « Monument des Martyrs ». Il est, également, question de l’organisation d’expositions de divers documents autour de l’événement historique. Le programme se poursuivra avec la projection d’un film documentaire sur le maquisard Rachid Adjaoud suivi d’un spectacle artistique avec le Ballet de danse « Tikerma » de Tizi-Rached. Un documentaire sera projeté à la même occasion. Il s’agira de : « Témoins de guerre (inigan n trad ) ».

Le programme commémoratif du début de la guerre d’indépendance aura lieu aussi dans de nombreuses autres localités de la wilaya de Tizi-Ouzou come Azazga, Larbâa Nath Irathen, Tigzirt, Tizi Rached, Ait Yahia Moussa et Drâa El Mizan. Des recueillements sur les tombes des martyrs, des conférences-débats, des témoignages vivants sur les martyres de la révolution sont au menu de cet événement. Une manière de rappeler tous les sacrifices consentis par les enfants de la Kabylie pour la conquête de l’indépendance avant que cette libération ne soit confisquée et que la Kabylie et les kabyles, leur culture et langue ne soient combattus avec une main de fer par le régime de Ben Bella puis de Boumediene.

Lyes Medrati

4 COMMENTAIRES

  1. il faut faire une nouvelle revolution en kabylie et avec les technologies nouvelles on va ecrire la vraie histoire et pour mettre au depotaoire tout la fausse histoire enseignee par les taritres d alger dorigine oujda commande par la france et le qatar vive la souverainete de la kabylie

  2. Par dela novembrre en Algérie, juillet en Egypte, septembre en Libye, juillet en France, mars au Maroc et que sait je, le mensonge républicain a détruit l’esprit humain et le commun des mortels,
    La république est la religion du dieu nean.
    on va à la mosquée ou l’église, fier de notre posture républicaine. que ce qu’un athé peut foutre dans une mosquée ou une église

    C’est en partie juste, parce qu’on a trompé les gens qui veulent croire

  3. quassmen binazelt elmahiqette, djebhet tahrir elwatani aataynak aahda, fachadou, fachhadou, voila ce qui reste du mythe de la revolution algerienne!
    Place à l´indépandence du pays kabyle, le chauvinisme du fln le laissé pour lui(n-gergaitid)

  4. Une date porte- malheur pour la Kabylie, c’est a partir de cette date que la Kabylie a perdue son indépendance et les kabyles ont donné l’indépendance a ce chimérique pays qu’est l’Algérie.A cette funeste occasion le pouvoir fait le rappel de toute sa clique prédatrice pour renforcer son assise en utilisant un fond de commerce en faillite générale .Personne ne croit plus a ces histoires de 1er novembre ni aux autres mensonges tellement les citoyens sont dupés par ces vieillards qui seront jetés a la poubelle de l’histoire .

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici