Le festival international du théâtre de Bougie faiblement médiatisé

1
festival du théâtre

BOUGIE (Tamurt) – Près d’une trentaine de troupes, venues d’une vingtaine de pays, animent, depuis le dimanche et ce jusqu’au vendredi prochain, la 8e édition du festival international du théâtre de Bougie. 

Cette année, l’édition  a été axée sur le théâtre de rue, non conventionnel, avec la programmation d’une série de spectacles en plein air à Bougie comme dans d’autres communes de la wilaya, à l’instar d’Akbou, Amizour et Souk El Tenine. Ceci ferait partie, selon le commissaire du festival et ancien directeur du théâtre régional de Bougie, dans une perspective de modernisation de celui-ci en dehors de ses espaces traditionnels.

Bien que cette manifestation culturelle a, par le passé, émerveillé les kabyles qui renouent, conjoncturellement, avec l’art, cette année, il y a eu une levée de boucliers de la part de la corporation de la presse locale qui s’abstient de médiatiser l’événement. Ils reprochent au commissaire du festival d’avoir organisé la conférence de presse préalable à l’ouverture de cet événement à Alger au lieu de Bougie. En réalité, selon les dires des uns et des autres, c’est plutôt le fait d’avoir annulé la revue éditée à chaque édition qui aurait énervé les journalistes. Beaucoup trouvaient leurs comptes en écrivant pour cette revue en contrepartie d’une indemnité financière dépassant parfois tout un mois de salaire.

Amaynut      

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici