A Tizi-Ouzou, même les enfants arabophones préfèrent Tamazight

4
Tamazight à l'école

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Contrairement à ce que le pouvoir veut faire croire, concernant l’enseignement de Tamazight, les enfants, inscrits dans les écoles primaires et les collèges à Tizi-Ouzou et qui ont la chance d’étudier la langue Tamazight, préfèrent, presque à l’unanimité, cette langue à l’arabe.

Ce sont les instituteurs de la langue Tamazight des écoles primaires de la ville de Tizi-Ouzou qui ont fait ce constat.  « Les élèves préfèrent la langue Tamazight. Même les arabophones se perfectionnent et se donnent à fond pour l’apprendre. Nous, les instituteurs, nous sommes les premiers à être surpris », nous laisse entendre une enseignante de la haute ville. « Les enfants des gendarmes et d’autres familles arabophones installés au niveau de notre ville obtiennent dans la plupart des cas des notes et des résultats supérieurs aux Kabyles », nous fera remarquer notre interlocutrice. Son avis est partagé par d’autres instituteurs.

« En 2002, la meilleure élève en langue Tamazight à Tizi-Ouzou était une Palestinienne. Je me souviens que l’ambassadeur de ce pays d’orient à Alger qui n’était pas content au point de demander au directeur de l’éducation à Tizi-Ouzou de dispenser tous les enfants Palestiniens établis en Kabylie d’’étudier la langue Tamazight » nous fera rappeler un autre instituteur. Pour d’autres, l’amour que vouent les enfants à la langue Tamazight ne se résume pas à la Kabylie. Une simple volonté du pouvoir fera de cette langue la langue de tous les algériens.

Lounès B 

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici