Écroué à la prison depuis le 17 juillet 2015 : Le journaliste Mohamed Tamalt est décédé

12
Mohamed Tamalt

ALGÉRIE (Tamurt) – Le journaliste Mohamed Tamalt est décédé ce dimanche 11 décembre 2016 au CHU Lamine Debaghine (Ex-Maillot).

Condamné pour une peine de deux ans de prison ferme et 200.000 dinars d’amende par le tribunal de Sidi M’hamed d’Alger, le 4 juillet 2015, Mohamed Tamalt a été arrêté le 17 juin pour « outrage à corps constitué » et « atteinte à la personne du Président ». Le décès du journaliste est intervenu suite à une grève de faim entamée ces derniers jours.

Plongée dans un coma profond, la victime a rendu l’âme ce dimanche dans la grande indifférence du régime algérien. Au moment où Algérie célèbre la journée mondiale des droits de l’homme, des innocents sont jetés au cachot sans foi ni âme. Des militants comme Slimane Bouhafs, Kamel-eddine Fekhar…sont victimes des exactions du pouvoir algérien qui ne s’exprime que par la violence et la prison.

Amnay pour Tamurt

12 COMMENTAIRES

  1. Un pouvoir criminel assassin algéro-arabo-islamique attaque tout le monde en s’exprimant que par la prison, la violence et liquidation physique de tous les pacifistes libres.

  2. La vie de ce journaliste vaut plus cher que ce troupeau dit « ghachi »( au mieux gâchis) qui assiste indifféremment à l’exécution de gens intègres par un pouvoir arrogant, illégitime, mafieux, soutenu par la france colonial, pseudo pays des droits de l’homme qui ne sait pas qu’il est entrain de sombrer dans les ténèbres. Cet innocent a payé de sa vie pour avoir critiqué boutfliqa. Qu’en pensent les algériens? Sans doute qu’ils pensent que ce malheureux qui a osé se battre contre l’injustice a décidé de se suicider en s’exécutant à l’aide d’une grève de la faim. En tout cas la roue tourne et nul ne sait ce que l’avenir réserve à chacun. Le sort de guedafi n’a pas apparemment pas donné à réfléchir à tous les caudillos du tiers monde.

  3. Un homme n’a de valeur que lorcequ’il n’est plus.
    Il me semble avoir lu cette citation dans l’histoire : un bon indigène est un indigène mort.

  4. azul ce pouvoir maffieux et assassin qui ôte la vie des intellectuels ,des journalistes ,des écrivais des penseurs paiera tôt au tard c’est une question de temps une année ,10 ans ,100 ans ,il finira par payé pour tous ces innocents ,les 121 kabyles assassinés , les pauvres chômeurs du sud Algérien bastonnés ,ce journaliste est mort pour ses idées je m’incline devant sa mémoire j’ai vu certains de ces blogs sur YouTube pace qu’il critiquait boutesrika et le clan de oujeda ainsi que les généraux issus de l’armée Française ,en faisant le tour aujourd’hui sur internet la presse Algerienne surtout ce site d’information Algeriepatriotique le donneur de leçon silence radio (clan oujeda+clan Toufik )même combat c’est de garder toujours le pouvoir aken isina lounes amsdherar khas yeghra yezouar urihkmara thanmirth

  5. Certes sa disparition hélas tragique fait de la peine à tout démocrate, il en reste qu’il fut aussi un anti kabyle du premier ordre,sa haine envers les militants de la cause kabyle était sans gêne comme beaucoup d’arabes algériens.

  6. Les mêmes méthodes étaient utilisées par le FRANCE coloniale…Maintenant c’est au tour du FLN de la nuit de se comporter comme un COLON…. !!!
    Pauvre FLN de la nuit tu es rattrapé par l’histoire, va en ENFER, pas au Musée… !!!.

    • Il parait qu il etait un anti kabyle acharné.et qu il aurait meme publié sur son blog une liste de noms de militants du mak appelant leur lynchage.donc c est malheureux qu il soit mort mais je ne vais pas le pleurer.surement pas.

      • c’est vrai ,il comptait sur la solidarité de la nation imaginaire ,c’est malheureux ,en sortant de son peuple il perdue toute valeur comme une abeille bannie de sa ruche ,les kabyles solidaire ne sont jamais abandonné (matoub en 1994 ,les 22 en 1980 ,les militants du MAK qui ne passe pas plus de 24 heure en garde a vue ….etc ) ,quand on a pas un peuple derrière soi on tombe pour rien ,se qu’il a dit n’est pas plus grave que les déclarations incendiaire de Nordine ait hamouda ou les revelations de Saïd saadi dans son livre .

  7. Azul,

    Le moins que l’on puisse dire est qu’il était irritant pour la classe politique au pouvoir!
    Il était un chevalier de la démocratie et de la liberté d’expression. Je m’incline devant sa mémoire comme je le fait devant la mémoire de tous ceux qui ont rendu l’âme en se battant pour les cause justes. Paix à son âme et mes sympathies à sa famille.

    Tanemirt.

  8. combien de personnes libres penseurs intègres et honnêtes vont mourir dans des cachots pour que les boutesrikas diaboliques vivent dans l ignominie et dans un pouvoir illigitimes sans qu aucun traitre militaire ou civil intellectuelles lève le petit doigt . ou est le peuple algerien qui se vante dans le passe on est mieux que les marocains, mon oeil, vous etes la risee du monde. la qualite de l enseignement on est classe 69 sur 71. mais jusqu a quant ca va continuer cette mascarade. je ne comprends pas non plus, nos grands parents ont pris les armes et risquer leurs vie pour chasser les francais de l algerie et nous on a peur d attaquer ces bedoins qui n ont ni honneur ni dignite un moment donne chaque chose a ses limite. les intellectuels kabyles doivent mettre la main dans la main et affronter ce pouvoir de la pourriture basta c basta il faut que les assassinat cesse

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici