Vérité sur l’assassinat du Rebelle : Malika Matoub ne la revendique plus

12
Malika et Nordine

KABYLIE (Tamurt) – Depuis qu’elle s’est réconciliée publiquement avec celui qu’elle a accusé pendant dix-sept ans d’être derrière l’assassinat de son frère, à savoir Nordine Ait Hamouda, Malika Matoub ne revendique plus la vérité sur l’assassinat de son frère. C’est un constat amère certes mais réel.

Malika Matoub, qui avait fait de la revendication de la vérité sur l’assassinat du Rebelle sa raison de vivre s’est complètement retirée de la scène médiatique. La dernière fois qu’elle a fait une apparition publique, c’était lors d’une émission à Berbère télévision au cours de laquelle elle avait tenté, désespérément, de se défendre après avoir enterré la hache de guerre contre Nordine Ait Hamouda. Après avoir induit en erreur des millions de kabyles, en faisant de Nordine Ait Hamouda un complice potentiel dans l’assassinat de Matoub Lounès, Malika Matoub et avec une facilité déconcertante change radicalement de position et de discours, sans se soucier guère du préjudice apporté aux millions de kabyles qui l’avaient cru sur parole quand elle lançait ses accusations à l’encontre du fils du Colonel Amirouche. Même les habitants du village Tawrirt Moussa sont dans l’embarras, eux qui avaient avalé la pilule de la version tant déclamée par Malika Matoub quant à l’implication « évidente » de Nordine Ait Hamouda dans cette affaire d’assassinat politique ayant ébranlé toute la Kabylie.

Dans un passé récent, quand on posait la question de qui a tué Matoub, même aux petits enfants de Tawrirt Moussa, la réponse était spontanément jetée à la face du visiteur : « C’est Nordine ». C’est que personne ne pouvait croire que Malika Matoub pouvait jeter ainsi des accusations aussi graves avec une telle légèreté. Maintenant que Malika Matoub a innocenté Nordine Ait Hamouda, on se demande quel est encore le kabyle qui osera la croire quand elle va parler surtout quand on sait qu’elle s’apprête à remettre les clés de la maison de Matoub Lounès, sise à Tawrirt Moussa, au pouvoir algérien qui se fera un plaisir d’en faire une officine. Comme quoi, être la sœur d’un grand Homme ne signifie pas forcément en être le défenseur de sa mémoire. Parfois, on peut même la trahir.

Lyès Medrati

12 COMMENTAIRES

  1. Il est sidérant de voir des Kabyles indifférents a la question de la libération de la Kabylie. Ainsi donc on peut se croire important, intervenir sur des chaînes de télévision, monter des fondations et en même temps accepter et s’accommoder du colonialisme algérien en Kabylie !! Pour la Kabylie Nordine ou Malika c’est bonnet blanc et blanc bonnet. Ils croient tous deux hériter des Héros familiaux tout en reniant leur combat libérateur.

    Amirouche a libéré du colonialisme l’Algérie qui était peuplée de 9 millions d’habitants tout comme l’est aujourd’hui la Kabylie sous le colonialisme arabo algérien mais cela Nordine ne le perçoit pas, le colonialisme algérien passe mieux ! Quant à Lounes qui a secoué toute la Kabylie maison par maison pour la tenir éveillée et accrochée à son identité Kabyle, à sa République de Kabylie comme il le disait publiquement, Malika n’a compris que ce qu’elle veut comprendre, c’est à dire le contraire de cela, ou plus exactement l’enfoncement de la Kabylie dans giron algérienaniste alors même que Lounes disait que l’Algérie pour la Kabylie c’est « am jenjer i titt ».

    Une seule aune pour mesurer les Kabyles : leur engagement envers la libération de la Kabylie. On s’en rapproche on est digne, on s’en éloigne on est KDS. C’est aussi simple que cela et il revient à chaque militant kabyle d’ancrer le plus possible cela chez nos compatriotes.

  2. Malheureusement on n’est jamais mieux trahi que par les siens et Malika si proche par la parenté n’a rien à voir avec l’esprit de son frère.Elle serait plutôt du genre tube digestif,uniquement intéressée par le profit qu’elle peut tirer de cette parenté .Apparemment de l’héritage culturel fraternel elle n’a que faire,seul le matériel l’intéresse. Encore un produit dérivé du système.

    • @ rachida, je confirme et j’affirme que mme boukhettouche n’a, juridiquement, aucun droit sur Lwennas, et seule sa veuve peut prétendre à défendre ses biens et ses intérêts matériels. Dans un état de droit, Malika ne peut même pas ouvrir son bec sans l’autorisation préalable de Nadia. Ne cherche pas à savoir si je suis avocat ou juriste ; cela a trop peu d’importance par rapport aux enjeux d’une affaire aussi gravissime. Le peu de compagnons de lutte de Lwennas, malgré qu’il avait des centaines d’amis et de connaissances, te confirmeront que sa soeur a, hélas, tout fait pour empêcher que mémoire soit perpétuée sereinement. Je peux, néanmoins, comprendre que toute vérité n’est pas bonne à dire, mais si je me réfère à Berthold Brescht, celui qui ne sait pas est un ignorant, celui qui sait et qui ne dit rien est un criminel. Dans une jungle prétendument pays et république depuis 1962, n’importe qui fait n’importe quoi. Si les juges de ce prétendu pays respectaient le code pénal à la lettre, crois-moi qu’aucune requête venue de Malika ne serait instruite par un juge ou par un procureur de la république ou de la jungle à moins que la veuve donne son aval par écrit. Alors je te conseille d’arrêter de t’agiter parce que les non-dits risquent de pleuvoir.

  3. à avaxix
    si mon commentaire passe vous en prendrez connaissance Mr Avavix, c’est facile d’intervenir sous couvert d’anonymat. Vous êtes avocat pour avancer ce que vous dîtes, dans ce cas passez voir un maître pour approfondir vos connaissances . Combien de veuves ont porté le deuil ?
    c ‘est une autre affaire, on en reparlera des « mariages du terrorisme ».
    pourquoi ce revirement, y’a t il un lien entre le divorce du toubib et du député ?
    les kabyles de service sont rompus aux basses besognes et ils font dans la dentelle, et contre leur frère, combien sont makistes ?
    A bon entendeur salut !

  4. La grande erreur qu’ont fait les kabyles c’est de voir en massa malika le reflet de Lounes, alors que cette personne n’est « que la sœur » du grand Lounes Matoub le symbole de la kabylie.
    Donc à partir de là il ne fallait pas croire que Lounes Matoub et ses idées, sa personnalité allait ce réincarner dans massa malika….ceux qui pensait cela en son pour leur frais. On l’a vu d’ailleurs quand elle est passer à la tv algérienne tenter de réhabiliter Lounes aux yeux des algériens en disant qu’il était musulman alors qu’il ne l’était pas…
    Non , il faut regarder la vérité en face, Lounes et partie et à laisser un grand vide en kabylie, on mesure encore aujourd’hui la perte de ce géant…le pouvoir savait ce qu’il faisait en décidant de son assassinat.
    Il ne tiens qu’aux kabyles digne et qui respecte leur identité et le combat de Lounes de faire vivre sa mémoire.

    • Bien dit Massi ,il n’y a que les dignes maziYs pouvant revivifier une digne mémoire qui peuvent défendre ce digne patrimoine ; ce sont les indignités qui ,de tout temps ,ont perverti les dignes comportements légués par nos dignes ancêtres!

  5. Vous avez tous l’air d’oublier, à moins que le faîtes volontairement ou involontairement, que Mme boukhettouche malika n’a aucun droit juridique sur Lwennas, et que ce droit juridique n’appartient qu’à sa veuve et personne d’autre. Dès le départ de cette triste affaire, s’il existait, réellement, une justice, elle devait la débouter de toutes ses demandes et de rejeter toutes ses plaintes. Seules les demandes et les plaintes, de sa veuve, sont juridiquement recevables. L’ignorance que nous avons du fait juridique a permis à malika de berner pas mal d’entre nous, y compris les plus avertis. Aujourd’hui, la veuve de Lwennas est en droit de demander réparation et de récupérer tous les biens que son défunt mari a laissés derrière lui. Il faut que Nadia s’active, s’entoure de bons conseillers juridiques et d’avocats costauds et balaises pour que tous les biens de Lwennas ne deviennent pas la propriété de ceux qui l’ont criblé de balles.

  6. malika cherchait la notorieté et l’argent ,nordine est un vrai kabyle et ne pouvait pas etre complice de ces salauds qui tué son ami matoub !!!

  7. Personnage tres complexe avec beaucoup de squelettes dans son armoire. Il est certainement au courant de qui a tue Matoub mais il ne vous le diras pas. Il habite au Club des Pins et cela veut dire, entre autre, avoir des connections avec un clan du pouvoir! Quand a la bonne femme, elle facilemnt manipulable et achetable.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici