Souscripteurs AADL 2001-2002 : Sit-in à Tizi-Ouzou

2
sit in devant wilaya Tizi

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Il ne se passe plus un jour sans qu’au moins une ou deux actions de protestation ne soient enregistrées dans la wilaya de Tizi-Ouzou. La crise financière sans précédent que vit l’Algérie a engendré un véritable climat de suspicion. Mardi, en plus de la grève des commerçants, d’une marche et d’un rassemblement devant le siège de l’ancienne mairie de la ville, une autre action de protestation a été observée par les souscripteurs des logements AADL 2001 et 2002.

Après avoir marqué cette journée par une marche dans la ville de Tizi-Ouzou, les concernés se sont rassemblés devant l’entrée principale du siège de la wilaya. Des banderoles où ont été transcrites les revendications des protestataires ont été déployées tout au long de la clôture du siège de cette administration régionale. Quant à la marche, elle s’est ébranlée dès la matinée du siège de l’ancienne mairie vers la wilaya. Devant l’impasse à laquelle sont confrontés lesdits souscripteurs, ces derniers ont saisi par écrit le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville afin d’effectuer carrément une visite sur le site de réalisation du projet en question qui devraient compter pas moins de deux mille logements.

Devant le retard immense accusé dans la réalisation de ce projet, les souscripteurs ont été contraints de créer, cette semaine, une association afin d’assurer le suivi des travaux et effectuer les démarches nécessaires pour débloquer la situation. « Nous avons attiré l’attention des pouvoirs publics à travers les autorités locales, les assemblées élues et les responsables de l’AADL sur la nécessité et l’urgence de la prise en charge effective du projet », déplorent les concernés. Rappelons que les appréhensions des souscripteurs au projet AADL de 2000 logements, connaissant un ralentissement dans la cadence des travaux de réalisation, sont nées de la situation de crise financière que vit l’Algérie suite à la chute du prix du pétrole. Une situation qui ne cesse de s’empirer, faut-il le rappeler.

Tahar Khellaf pour Tamurt

2 COMMENTAIRES

  1. aadl,lpp,social,je n’ai pas encore rencontré un kabyle qui en a acquis quelque chose. Et il y en aura pas malgré les tranches déjà avancées.Tout sera livré aux arabes importés par le pouvoir d’alger et au prix symbolique peut-être gratuit,et ceci dans le cadre de l’arabisation continue.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici