Suite à la grève des commerçants : La ville de Tizi-Ouzou paralysée

9
grève des commerçants

TIZI-OUZOU (Tamurt) – La ville de Tizi-Ouzou a été presqu’entièrement paralysée en ce mardi 13 décembre par une grève des commerçants. C’est un suivi massif qui a été enregistré par cet appel lancé par des adhérents de l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA) afin de protester contre « la dictature » des actuels dirigeants de ladite association qui la tiennent en otage depuis 1981, sans accepter de la lâcher.

« Si au moins, ils défendaient les intérêts des commerçants ! Ils ne font absolument rien pour aider les commerçants de la wilaya à faire face aux multiples problèmes dans lesquels ils se débattent », a dénoncé énergiquement l’un des organisateurs de la grève. Des centaines de commerçants ont répondu également présents à l’appel à un rassemblement de protestation qui s’est tenu à la placette de l’ancienne mairie du centre ville. Après les prises de parole au cours desquels ont été rappelé les problèmes multiples dont sont empêtrés les commerçants de la région de Tizi-Ouzou, les centaines de commerçants ont pris part à une marche qui les a  conduit du musée de la ville vers le siège de la wilaya.

Il y a lieu de souligner que l’appel à la grève a été également suivi massivement en dehors du chef-lieu de wilaya, notamment dans les villes-chefs-lieux de daïras mais c’est incontestablement au centre ville de Tizi-Ouzou, que l’appel en question a trouvé le plus grand écho. A Tizi-Ouzou ville, pratiquement tous les locaux commerciaux ont gardé leurs rideaux baissés.

Tahar Khellaf

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici