À l’appel du collectif des lycéens : Marche à Boudjima le 8 janvier

0
marche

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Une marche aura lieu le 8 janvier prochain au chef-lieu de la commune de Boudjima, sise à vingt deux kilomètres au nord-est du chef-lieu de la wilaya de Tizi-Ouzou.

Cette manifestation de rue se tiendra à l’appel du collectif des lycéens de la commune de Boudjima.  Dans l’appel en question affiché dans la région les concernés s’interrogent :  » N’est-il pas scandaleux que les élèves du premier lycée de la wilaya de Tizi-Ouzou aux résultats du baccalauréat 2015, avec plus de 87% de réussite, soient aujourd’hui réduits à manifester pour réclamer un Lycée ? ». Le collectif des élèves du lycée de Boudjima ajoute en outre, dans le même appel :  » Si tout le monde a salué la persévérance des élèves et l’effort des enseignants, l’effarement quant à leurs conditions ignobles est moindre, la situation est pourtant des plus alarmantes : sans aucune infrastructure, le lycée de Boudjima n’en porte que le nom. Les élèves, le corps enseignant et administratif sont quant à eux, acculés à mener une scolarité de vagabonds ».

« Il est bien inutile de rappeler à tous les effroyables circonstances que nous afflige cette errance entre deux CEM. Il nous paraît en effet plus important de vous communiquer ce sentiment de désarroi et de déception que partagent tous les élèves face à ce énième délai d’ouverture du nouveau lycée, encore une fois non respecté », indiquent les concernés. Les lycéens rappellent que les chantiers de rénovation du lycée de Boudjima dure depuis six ans. « Mais dans combien d’années ce lycée ouvrira-t-il enfin ses portes ? », s’interroge-t-on. Et d’annoncer qu’une marche de protestation est prévue pour ce 8 janvier et ce, dans le but de dénoncer « l’insouciance et l’insensibilité à notre égard de toutes les structures liées de près ou de loin à l’éducation et de réclamer auprès de toutes les autorités concernées d’œuvrer pour l’ouverture dans les délais les plus proches du nouveau lycée ». Le collectif en question précise que tous les futurs et anciens élèves du lycée de Boudjima, le corps enseignant et administratif, les parents d’élèves, ainsi que tous les citoyens sensibles au problème soulevé sont invités à se joindre à cette manifestation.

Lyès Medrati

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici