Plus de 60 chanteurs s’y produiront : Hommage à Lounès Kheloui

3
Lounès Kheloui
Lounès Kheloui

TIZI-OUZOU (TAMURT) – La ville de Tizi-Ouzou abritera un grand événement culturel le 7 janvier prochain.  Il s’agit d’un hommage, qui sera rendu à l’un des plus grands chanteurs kabyles, nous ayant quittés récemment, en l’occurrence Lounès Kheloui.

Ce dernier, pour rappel, est décédé le 3 novembre 2016 à l’âge de soixante six ans, après une longue et éprouvante maladie. L’événement, qui verra la participation de plus de soixante chanteurs kabyles, a été initié par une boite de production privée,  « M-Images » et aura lieu à partir de quatorze heures au parc Tamaghra de la Nouvelle-Ville. En plus des chanteurs conviés, cet hommage sera aussi partagé par des hommes de culture et des journalistes qui viendront apporter leurs témoignages sur le grand artiste et l’homme modeste qu’était Lounès Kheloui. Le programme de cette journée, commencera par des témoignages qui dureront jusqu’en fin de soirée et après un diner, un gala artistique avec l’interprétation de chansons dédiées à Lounès Kheloui, est également annoncé.

Cette journée culturelle et artistique sera aussi une occasion pour évoquer deux autres artistes, à savoir le comédien Dda Belaid de son vrai nom Mohand Ou Idir Bouaraba et l’artiste et animateur de radio, le regretté Mouloud Habib. L’animation de cette rencontre, qui promet d’être grandiose, sera assurée par le célèbre poète Slimane Belharet. Notons enfin que les membres des familles des trois artistes Lounès Kheloui, Mouloud Habib et Dda Belaid recevront des cadeaux à cette occasion.

Tahar Khellaf

3 COMMENTAIRES

  1. Durant sa maladie, il n’ avait pas bénéficié de la prise en charge pour recevoir de meilleurs soins à l’étranger. Sans nul doute que les auteurs de cette forfaiture ne manqueront pas de se retrouver pendant cette cérémonie d’hommage à la place d’honneur avec la bénédiction de ces algérianistes en quête de quelques sous au dépens de leur dignité et de l’Honneur. Permettez moi de douter de tout ce qui se fait en rapport avec la direction de la culture de Tizi. Mais Lounes Khaloui, avec ou sans cet hommage, restera grand dans le cœur des millions de Kabyles qui apprécient sa voix, ses mélodies et sa maitrise du mendole. Par ailleurs, il laisse un vide et beaucoup de regrets aux militants qui l’ont vu brandir le drapeau Kabyle durant la marche à Tizi, regrets qu’il soit parti trop tôt… Qu’il repose en paix.

  2. Les hommages, les hommages, … ça ne finit pas!
    Apparemment, il y’a beaucoup d’argent à gagner dedans. j’espère seulement qu’il ne sera pas ( cet hommage) sous le haut patronage de Fakhamatouhou.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici