Les parlementaires du FFS gardent le silence sur les émeutes de Bougie

16
Chaffaa Bouaiche

BOUGIE (Tamurt) – Alors que la ville de Bougie brûle depuis hier matin à cause de la loi de finance 2017, imposée par le régime d’Alger, les députés du FFS de la région, n’ont pas encore soufflé un mot sur ce qui se passe dans cette ville de la Kabylie. 

Un silence intriguant. Le FFS n’a réagi ni officiellement ni officieusement.  Même sur les réseaux sociaux, qui sont devenus un moyen d’expression pour les députés du FFS, aucun député n’a fait même pas  allusion à ce qui se passe à Bougie.  Hormis les militants de la base de ce parti qui agissent en dehors des structures officielles du FFS, les responsables de ce parti sont restés cois. Le silence du FFS semble complice afin de protéger le régime d’Alger. Pourtant ce parti avait fait semblant de voter contre la loi de finance 2017 au parlement. Pourquoi alors il ne joint pas sa parole à l’acte en sortant dans la rue pour soutenir les manifestants ?

Mis à part le MAK, aucun autre parti politique kabyle n’a réagi pour le moment. Pour les partis algériens, ce qui se passe en Kabylie semble ne pas les intéresser ni de près ni de loin. « Tant mieux », juge un militant du MAK. Par contre, les appels à la sagesse et à la retenue se sont propagés sur les réseaux sociaux dès l’éclatement des émeutes.  Les kabyles, malgré leur volonté de mener une révolution pacifique, ont toujours peur de la manipulation et de la récupération par des forces occultes du régime.

Lounès B pour Tamurt

16 COMMENTAIRES

  1. La Kabylie trouvera la paix le jour de son indépendance de l’Algérie. Le FFS et le RCD sont vendus depuis longtemps et ne représente qu’eux même. Le pouvoir n’a pas construit d’infrastructures ni d’usines en Kabylie, mais il a comme même construit des casernes, des prisons, un barrage d’eau pour alimenter la capitale, des logements sociaux destinés pour des habitants non Kabyle (importés) et veut réaliser un centre islamique à Tizi. Par contre, l’usine à été implanté à Oran et la future usine Peugeot sera implantée dans la même ville !

  2. A lekvayel arrêté de dépensé votre énergie et votre temps pour des bédouins qui vous calcule pas depuis 62 ils applaudissent le pouvoir qui nos tue nous en meurs eux ils récoltent les fruits désormais il faut juste pensé pour notre cher kabylie et rien que l’intérêt kabyle lindepandanse et proche mis taghat a tyec ouechen

  3. Président de tout les algériens ou uniquement que quelques régions ?
    C’est vrai que Béjaia n’a pas voté pour Bouteflika et son clan,mais est ce une raison pour saboter cette wilaya et la réduire au sous développement ?
    Les habitants de la wilaya de Béjaia ne sont pas contre la multiplication de projets énormes pour TLEMCEN,BEL ABBES,MOSTAGANEM ou autres ,mais pourquoi opprimer la wilaya de Béjaia de projets de developpement ?N’est ce pas une façon irresponsable des gouvernants de pousser les habitants de cette wilaya à demander leur indépendance ?
    Pourtant cette wilaya a donné plus de martyrs et de combattants que plusieurs autres wilayas aujourd’hui mieux lotis qu’elle en projets de developpement.
    Il n’y a pas un grands évenement de la guerre de libération nationale auquel cette wilaya et sa population ne sont pas fortement associées.Le Congrès de la SOUMMAM en est l’une des peuves. Le nombre très impressionnant de martyrs en est une autre.
    Au final,cette wilaya depuis 1999 est la plus sous équipée en budget et en infrastructure de base.
    Malgré que BEJAIA est l’une des plus prisée du pays si ce n’est la plus prisée pour la visite et le tourisme,le Pouvoir central sous BOUTEFLIKA l’a opprimé et l’a réduite au sous développement.
    En effet aucun projet important n’est destiné à cette wilaya.Pas de CHU ,ni COMPLEXE SPORTIF,ni de TREMIES,ni d’ECHANGEURS pour dégorger la circulation,ni de Routes,ni d’Autoroute,ni de lignes de CHEMIN DE FER,ni de TELEPHERIQUE,ni de TRAMWAY,ni de programme fiable l’alimentation des foyers en GAZ NATUREL,EAU POTABLE,TELEPHONIE et INTERNET.
    Pourtant des WILAYAS qui n’ont pas offert un quart du sacrifice de BEJAIA pour libérer ce pays en ont bénéficié et à sassiété.
    Pourquoi cette discrimination ?Qui sont les auteurs ?Est ce comme cela qu’un pouvoir qui se respecte gère un pays ?
    Pourquoi ce racisme et ce sectarisme ?
    Est-ce que les gouvernants de ce pays savent que les habitants de cette belle contrée sont des autochtones et ont droit de bénéficier des richesses de ce pays en proportions égales avec les autres ?
    Il est vrai que les habitants de cette contrée ne sacralisent que l’Algerie qu’ils portent dans leur cœur comme la prunelle de leurs yeux et ils le disent clairement.Aucun autre dogme ne peut etre plus cher que la patrie.
    Donc le mal est profond.La population attend une reconsidération des choses et se pencher sérieusement sur le développement de cette wilaya dont les habitants se comptent parmi la crème des patriotes de l’Algerie.
    Rendez à César ce qui lui appartient ert les choses iront bien mieux.

    • C’est la 3e ou 4e fois qu’un individu poste 2 messages à la suite de chaque article publié sur ce site, cet individu signe avec 2 pseudo à savoir « oulhocine » et « ferhat », s’il s’agit de 2 personnes distinctes la coïncidence est plus que flagrante… D’abord c’est de son droit le plus absolu de poster les mêmes messages. Et j’ajoute que dans ses messages il souligne à juste titre les projets économiques dont n’a pas bénéficié le département de Vgayet. Jusque là rien à redire même si ces sabotages économiques de la part du pouvoir sont connus de tous. Le plus grave vers la fin de son messages reste quand même sa sibylline déclaration d’amour à l’algérie colonisatrice de la Kabylie.

      Soutenir le combat citoyen pour l’amélioration des conditions de vie est une chose, mais dénier le droit du peuple Kabyle à son indépendance en est une autre : jeter des fleurs au colonisateurs est une insulte à ses victimes ; l’algérie se comporte en Kabylie en puissance colonialiste et quiconque dénie aux citoyens Kabyles leur droit à l’indépendance de leur pays Kabyle se met du côté des colonisateurs et recevra le traitement adéquat de la part des citoyens Kabyles qui sont à même de juger des mesures à prendre sur le terrain. Il est temps que chacun soit responsable de ses actes et de ses propos. Le pouvoir arabo algérien colonialiste harcèle de façon continue les militants de la dignité en Kabylie, ces derniers ne peuvent pas en plus recevoir sans impunité les tracasseries des KDS…

      A bon entendeur…

      • Azul Baql. Je suis sur la même longueur que toi camarade. Hélas,il y a encore des kabyles qui croient au père noël,c’est à dire à une Algérie démocratique.Les kabyles ne connaîtront ni prospérité, ni sécurité ,ni développement économique et social, ni épanouissement de notre langue kabyle, tant que nous serons sous le joug et la botte de la régence d’Alger.Nous ne décidons de rien sur notre propre territoire ! L’Algérie est un frein, un boulet pour l’émancipation de la nation kabyle.Sans un Etat kabyle libre, aucun progrès, aucun développement n’est possible en Kabylie.Camardes kabyles englués dans l’algérianisme virtuel et stérile,pourquoi devrions confier notre destin à nos pires ennemis ? Ar melmi ? Nous ne décidons de rien et tout projet aussi minime soit-il doit recevoir l’aval de nos maîtres d’Alger ! Nos enfants sont soumis à un matraquage idéologique aux antipodes de nos valeurs et notre langue ignorée et méprisée.Il faut le répéter à chaque fois aux kabyles inconscients,nous n’avons aucun avenir au sein de cette Algérie kabylophobe,archaïque et despotique. Sans un Etat kabyle,c’est la mort lente et notre disparition en tant que kabyles qui nous attend.

    • A monsieur Ferhat ,sachez qu en 1962 sidi bel abbes était la cinquième ville d Algerie apres Annaba. Actuellement elle est neuvième apres Blida ,Setif ,Batna et Djelfa.En outre Belabbes n a jamais béneficié de plans speciaux dans les annnes 70 comme Saida Tiziouzou,,Tlemcen et d autres wilaya qui étaient considérées comme deshéritées .Pour la vérité seulement.

  4. BARAKAT BARAKAT
    LE problème et tout autre.
    Des 1000 millards de dollars que les gouvernants ont dépensés depuisc 1999,la Wilaya de BEJAIA n’en a pas vu la couleur.
    Jusqu’à présent elle ne possède ni de CHU,ni de complexe SPORTIF digne de sa grandeur,ni elle a bénéficié d’un taux appréciable de branchement en EAU,GAZ NATURELet TELEPHONIE ,ni de TRAMWAY et TELEPHERIQUE pour l’historique et somptueuse ville de BEJAIA,ni d’OUVRAGES d’ART pour fluidifier la circulation,ni de ROUTES ,ni d’Autoroute.
    Au fait c’est la dernière wilaya en dotation budgetaire et en infrastructure de base dans le pays.
    Meme en logements sociaux et autres avantages offerts au autres wilaya.
    Cec qui tartaude l’esprit des citoyens de la wilaya est que après épuisement des 1000 milliards de dollars dont les habitants de la wilaya n’en ont pas vu la couleur,le Pouvoir et le Gouvernement leur demande de serrer la ceinture et se mettre à l’austérité.
    Paradoxale et grave !
    Pourtant nos voix ce sont élevées quand l’argent public se jetait par lma fenetre de 1999 à 2014,mais personne ne nous a écouté alors.

  5. Le Rcd et le Ffs avaient « joué » la prudence lors du début des événements qui ont secoué la Kabylie dans les années 2000. La conséquence de cette attitude de pompier adopté par ces 2 partis qui ont donc misé sur la « sagesse » au lieu de canaliser le mouvement est leur mise à l’écart et l’apparition d’une direction du mouvement nouvelle à savoir les coordinations des archs. Les 2 partis ont essayé par la suite de « coller » au mouvement mais trop tard, ils sont devenus ce que l’on sait depuis ce temps là, c’est à dire des coquilles vides. Ils ont été brisés à jamais, ils ont perdu toute crédibilité auprès des Kabyles.

    La leçon vaut aujourd’hui pour les militants du MAK qui ne doivent pas rester en arrière de ce qui concerne la Kabylie. Que ce soit sur le plan politique ou sur le plan du « ventre ». Il ne faut pas laisser le combat aux associations fumeuses qui ne manqueraient pas de pousser comme des champignons car la nature a horreur du vide. Le drapeau Kabyle devrait flotter dans toutes les manifestations en Kabylie. Rien de ce qui concerne la Kabylie ne doit rester étranger au MAK sauf les pseudo marches en faveur du pouvoir qu’il faut combattre par tous les moyens.

    Le slogan « indépendance de la Kabylie » doit fleurir dans toutes les marches et dans toutes les déclarations des militants Kabyles. Il est navrant de constater l’absence du vocable « indépendance de la Kabylie » dans les déclarations que soumettent à ce site certains membres de l’ancienne direction du MAK… Les déclarations pour dénoncer et re dénoncer le pouvoir sans préciser l’objectif de son combat à savoir l’indépendance sont inutiles.

    • Des cadres des partis de l’opposition dénoncent, depuis hier lundi, les violences qui ont éclaté à Béjaïa tout en prévenant contre d’éventuels dérapages ou manipulations. « La violence est d’abord l’apanage du pouvoir algérien. C’est son carburant par excellence pour durer. Vigilance chers concitoyens », a écrit Atmane Mazouz, chargé de communication du RCD sur sa page Facebook.

      « Une désobéissance civile pacifique peut suffire. La provocation et la réponse qui s’en suit ne font que l’affaire d’un clan du pouvoir. Il ne faut pas céder aux chants des sirènes de la violence », affirme Réda Boudraâ, cadre du même parti. Au PT, Ramdane Tazibt rappelle les dangers de ces émeutes qui « risquent de plonger à nouveau le pays dans un cycle de violence/répression qui ne peut que desservir le pays et les revendications légitimes des larges couches de la population ». TSA

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici