Tizi-Ouzou, les commerçants sont obligés de fermer les vendredis

14
vendredi-ville-morte

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Les commerçants de la ville de Tizi-Ouzou sont sous pression. D’abord, de la part du régime qui exerce sur eux un harcèlement fiscal et de la part des islamistes qui les obligent à baisser les rideaux  les vendredis pour assister à la prière collective musulmane.

Si certains commerçants sont volontaires à ne pas ouvrir les vendredis, d’autres, c’est à dire la plupart, sont dans l’obligation de le faire. Les commerçants de la ville des Genêts sont ainsi pris  entre le marteau et l’enclume. I n’y a que les les bars qui défient cet ordre établi par la horde islamiste. Les youyous aussi mènent une vie terrible à certains commerçants de la nouvelle-ville de Tizi-Ouzou.

Les commerçants de la Tour par exemple sont obligé de payer une taxe à ces voyous allant jusqu’à 2000 dinars par mois pour protéger leurs commerces. sans quoi, leurs locaux seront saccagés. Les commerçants qui ont osé défier les youyous de la nouvelle-ville sont contraint de fermer leurs boutiques sous la menace de ses bandits qui agissent en toute impunité.

Si les commerçants payent leurs impôts à prix fort, pourquoi les services de sécurité n’assurent pas au moins la sécurité de leurs biens? Ou est l’Etat dans ce cas?

Lounès B 

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici