Arrestations arbitraires pour empêcher les marches de Kabylie

6
Police algérienne
Police algérienne

KABYLIE (Tamurt) – Alors que Farid Djennadi, ex-secrétaire général du MAK, a été arrêté, à Bgayet, avant d’être relâché quelques heures plus tard, Bouaziz Ait Chebib, ex-président du MAK, a été arrêté, à deux reprises,  avec d’autres militants, dans la journée d’aujourd’hui, à Tuviret. 

En effet, après avoir subi un interrogatoire, dans un commissariat de la ville, il a été relâche puis arrêté une seconde fois pour être interrogé dans un autre commissariat. Il semblerait qu’un billet de recherche aurait été émis à l’encontre de l’ex-président du MAK. Mais alors pourquoi le relâche-t-on à chaque fois ?

Ne sachant quoi faire, le pouvoir d’Alger procède à des arrestations arbitraires tout en confisquant les drapeaux kabyles. C’est ce qui a été fait à Tuviret lors de l’arrestation de Bouaziz Ait Chebib. Par contre à Bgayet, il y a eu une centaine d’arrestations avec confiscation de drapeaux. Ces militants ont été relâchés dans la journée excepté quelques uns, d’entre eux, qui ne le sont pas encore. Pour empêcher la tenue du rassemblement au niveau de la placette Saïd Mekbel,  les services de sécurité ont confisqué le mégaphone mais c’était sans compter sur la volonté des militants présents. D’ailleurs Mouloud Mebarki en intervenant, il dira que la voix du MAK résonnera des montagnes du Djurdjura jusqu’à celles des Babors et ceci sans mégaphone.

Massidida pour Tamurt

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici