Les intempéries obligent les montagnards à vivre isolés

9
Kabylie enneigée

BOUGIE (Tamurt) – Il est vrai qu’il a beaucoup neigé, ces derniers jours, mais cela ne peut justifier la situation de désespoir dans laquelle vivent beaucoup d’habitants des zones rurales de Kabylie. Isolés, ils prient Dieu pour que les intempéries s’arrêtent malgré l’espoir que la pluie apporte à l’agriculture, leur principale source de revenus. 

Depuis le weekend dernier, les routes sont, presque, toutes bloquées par la neige, les inondations ou des chutes de pierres comme ce fut le cas à Souk El Tenine et Seddouk. Ce n’est pas seulement les chemins communaux ou de wilaya qui sont interdits ou difficile à la circulation. Même les routes dites nationales sont touchées par l’enneigement. Les ruraux sont restés, depuis l’avènement du mauvais temps, chez eux car ne pouvant se déplacer y compris les petits écoliers qui ne peuvent rejoindre leurs salles de classe pourtant distantes, parfois, de quelques centaines de mètres.

Le problème, c’est que le pouvoir algérien ne peut venir en aide à cette frange de la population après l’avoir marginalisée depuis la nuit des temps. Dépourvus de gaz de ville, leurs logis sont glaciaux et le bois, beaucoup plus rare depuis la multiplication d’incendies dans la région, n’arrive plus à les chauffer. Le manque de bonbonnes de gaz butane est venu enfoncer le clou. Les malheureux ne se sentent plus en Kabylie mais plutôt en Sibérie tellement ils gèlent faute de moyens de chauffage. Un manque de gaz butane en période hivernale dans un pays classé parmi les premiers producteurs de gaz au monde !

Amaynut      

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici