L’allumage des chauffages, en cette période de froid, a engendré des incidents dans les écoles

1
école primaire

KABYLIE (Tamurt) – En plus des coupures de routes et des éboulements, le froid qui s’est installé en Kabylie a failli faire des ravages au niveau des écoles dont quelques unes sont carrément fermées. Pour chauffer les salles de classe des écoles restées ouvertes, il a fallu, bien entendu, allumer les poêles à mazout et les chauffages à gaz de ville. Mais cela a engendré quelques accidents.

À Tizi-Ouzou comme à Bougie, de tels accidents ont été enregistrés dans une poignée d’école mais, fort heureusement,  sans qu’on déplore une quelconque victime. À Mkira, dans la wilaya de Tizi-Ouzou, c’est un feu qui s’est déclaré à partir d’un poêle à mazout de l’école primaire de la localité quelques minutes avant la rentrée du matin. Celui-ci a ravagé toutes les salles de classe en préfabriqué sans faire de victimes.

À Bougie, plusieurs sinistres de ce genre ont été enregistrés durant ces deux derniers jours. À l’Est, c’est à Taskriout qu’une explosion, une demi-heure avant la rentrée du matin, de l’appareil de chauffage de la classe de la maternelle qui a dévasté tous les équipements qui s’y trouvaient.

Amaynut

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici