Une année après son officialisation, l’académie de langue amazighe jetée aux oubliettes

9

ALGERIE (Tamurt) – Il n’ y a point d’académie de langue amazighe en Algérie et ce, une année après que la promesse fut faite par un pouvoir qui ne cesse de se contredire et de souffler le chaud et le froid, au gré des événements et des rebondissements. C’était prévisible car la « reconnaissance » de tamazight comme langue officielle, fin janvier 2016, par le pouvoir algérien  a été faite juste pour freiner l’élan spectaculaire du Mouvement pour l’auto-détermination de la Kabylie (MAK), dont l’officialisation de tamazight est, entre autres, un projet de base.

Il y a lieu de rappeler que l’installation de cette académie qui devait prendre en charge la promotion scientifique de la langue amazighe devait s’effectuer le 1er novembre dernier. Des sources proches du pouvoir avait même avancé le nom de la personne qui devait être installé à la tête de cette académie. Mais à la dernière minute, le projet est tombé à l’eau. Que s’est-il donc passé entre temps ? Pourquoi l’académie de promotion de langue amazighe n’a-t-elle donc pas été installé le 1er novembre 2016 comme prévu ?

Il est fort possible que les lobbys arabo-baathistes, qui ont la peau dure en Algérie, soient pour quelque chose. Ces même lobbys, qui se sont opposés au retour d’Enrico Macias en Algérie il y a une vingtaine d’années, et qui lancent leurs jappements dès qu’il y a un brin de tentative de moderniser l’école algérienne. Le fait que cette académie n’ait pas été installée est une preuve qu’il n’y a aucune volonté politique de faire de tamazight une langue réellement officielle et non pas seulement slogan creux.

Lyès Medrati      

9 COMMENTAIRES

  1. L’officialisation de Tamazight a été et est un leurre. Jamais il n’ y a eu dans les intentions de ce pouvoir arabo algérien une alternative à l’arabisation de la Kabylie. Ceux qui ont cru à cette farce dite officialisation de Tamazight ont été bernés. Le pouvoir devant l’écho très favorable que recevait le MAK de la population Kabyle a été pris de panique et a promulgué cette pseudo officialisation afin de freiner le la trajectoire de l’idée d’indépendance au sein des Kabyles. Certains ont cédé devant ce piège et ont fait crédit au pouvoir arabo algérien au dépens de la lutte indépendantiste. Ceux-là, ces dindons de la farce, se sont mis le doigt dans l’œil jusqu’à l’omoplate ! Ils ont compris comme le reste des Kabyles que le pouvoir ne pourra jamais au grand jamais promouvoir une langue autre que la langue arabe. Le pouvoir roublard avec sa ruse a voulu gagné du temps tout en intensifiant l’arabisation de l’école Kabyle : Existe-il au monde un peuple, ayant une langue standardisée comme le Kabyle avec sa grammaire et sa graphie définie par le grand Mammeri, qui envoie ses enfants à l’école entamer leur scolarité dans une langue autre que sa langue maternelle ? NON.

    Voulons nous que nos enfants arrêtent définitivement de subir l’arabisation ? Voulons nous que nos collégiens étudient sérieusement l’Histoire et autres matières en Kabyle et plutôt que de suivre une option de lecture et d’écriture en Kabyle ? La seule voie pour réaliser ces objectifs c’est l’indépendance de la Kabylie. Cela fait plus de 50 ans que nous avons la preuve que l’émancipation de notre langue ne peut se faire sous le pouvoir colonialiste arabo algérien.

  2. C’est grace au MAK que tamazight a été officilisée pour calmer les ardeurs , mais dans un régime arabo-musulman l’arabe sera dominante j’ai écouté dernierement mohand arezki ferrad qui a dit que le problème de l’identité en algerie est résolue avec l’officialisation de tamazight dans une émission à echourok suivi d’un tonnerre d’applaudissement et selon lui le problème de la transcription de cette langue sera décidée une fois l’académie tranchera sur le meilleure travail des trois variantes qui est le latin , l’arabe et tifinnagh mais connaissant les calculs satanniques du régime , la pseudo-académie va certainement opter pour des lettres arabes et là l’échec sera totale

  3. De toute manière il n’y a que l’indépendance de la Kabylie qui pourrait promouvoir la langue Tamazight.
    Arrêtez de vous leurrer et de croire d’obtenir quelque chose que l’islamo-batthiste hait depuis sa naissance.

  4. Il y a quelque temps, Me Nat Ahmed avait poste’ quelques papiers tres interessants sur Taqvaylit. Ce qui a cre’e de veritables debats, ici-meme c.a.d. Tamurt.info – puis rien du tout. Une langue a mon avis est vraiment une institution plus que d’Etat, mais de SOUVERAINETE’. D’ailleurs, on ne s’identifie plus racialement, mais par la langue, la terre d’appartenance ou l’Etat d’appartenance. Quand on a ces 3 attributs, clairement definis et en application dans la vie quotidienne, aussi bien oralement qu’a l’ecrit – les epithetes coloniaux, sont alors naturellement neutralise’s. A titre d’example, on ne parlera jamais de Francais de la region Basque, mais de BASQUES Francais, Espagnoles, ou quelconque autre nationalite’…

  5. Il n y a rien a attendre d’un Etat amazighophobe. La pseudo-reconnaissance de tamazight est un leurre,une ruse de sioux pour faire croire que la question est réglée.Seul un Etat kabyle souverain peut réconcilier les kabyles avec leur langue et leur identité.Une langue sans Etat est une langue en danger de mort.
    En ce qui concerne les députés arabes israéliens,on peut dire qu’ils jouissent d’une liberté de ton et d’immunité sans pareil dans le monde dit arabe.C’est vrai « l’arabo-islamisme est le tombeau de la démocratie ».

    • Personne n ignore que le mot kabyle est d origine arabe mais nombreux sont ceux qui ignorent que cette appellation n ‘a jamais été specifique a zwawa .On appelait et on appelle toujours en oranie ,les chleuhs,les rifains ,des kebaïli (kabyles). Enfin ,tous sont avant tout et apres tout nos freres.

      • Les Arabes/istes copient a l’aveuglette au son pres. Cavaleri…. Cavaliers, et en reconnaissance de nos cheveux, hors-class. Mais, tout compte fait, qu’a-t-on a foutre de ce que les autres nous appelent ou pas. Une identite’ vient de soi !

  6. L’Etat d’Israël est le seul pays démocratique au Moyen Orient.

    1.la langue Arabe est une langue officielle utilisée par toutes les institutions Étatiques même devant les tribunaux israéliens (ce qui n’est pas le cas de Tamazight en Algérie, au Maroc et en LYBIE).
    2, les Arabes sont représentés au parlement israélien (13 députés), ce qui n’est pas le cas des AMAZIGHS en Algérie, au Maroc et en LYBIE.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici