Enième match nul à Tizi Ouzou : Prestation catastrophique de la JSK face à l’ESSétif

3
HANNACHI

TIZI OUZOU (Tamurt) – La Jeunesse sportive de Kabylie (JSK), celle de Mohand Cherif Hannachi bien sûr, est en train de vivre ses plus mauvais jours et sa plus mauvaise saison sportive. Les échecs sur le terrain se succèdent et se ressemblent. Il est loin, vraiment loin, le temps où les supporters ne posaient qu’une seule question quand il s’agissait de connaitre le résultat d’un match : »Avec combien de buts la JSK a-t-elle gagné ? ».

Actuellement, la JSK ne remporte plus aucun match du championnat même quand elle joue à domicile devant ses propres supporters, ou ce qui en reste. C’est le cas du match qui l’a opposé, ce mardi 7 février, face à la coriace équipe de l’ESSétif. L’équipe de Moh Chérif Hannachi, le grand spécialiste du football et l’homme qui a toujours raison, a fait preuve d’une piètre prestation. L’équipe de la JSK n’a même pas pu inscrire un but, n’eut été la générosité de l’arbitre qui lui a offert, sur un  plateau d’argent, un penalty pas du tout évident (allez savoir pourquoi) à la sixième minute. Puis, plus rien.

L’équipe de Sétif n’a pas cessé d’attaquer et les joueurs de la JSK se sont limités à tenter de freiner cet élan du club adverse. Mais ce dernier a persévéré jusqu’à inscrire le but d’égalisation. La première mi-temps s’est achevée avec un but partout. Durant la deuxième mi-temps, c’est par miracle que l’ESSétif n’a pas pu inscrire un ou plusieurs buts. Voilà à quoi Hannachi a réduit la JSK, le symbole et l’un des plus grands clubs de football à l’échelle africaine. Le club qui était vénéré par tous les kabyles voire par les berbères du monde entier. En détruisant la JSK, Hannachi a détruit l’espoir de tout un peuple mais ce faisant, il a montré la voie : il n’y a aucun espoir avec ces gens-là.

Tahar Khellaf

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici