Tizi Ouzou : Des députés à vie…

2
Députés
Députés

TIZI-OUZOU (Tamurt) – A Tizi-Ouzou, comme partout ailleurs en Algérie, l’alternance au pouvoir, qui est l’un des fondements de la démocratie, n’a pas droit de cité. Pour preuve, on retrouve à différents niveaux des personnes qui occupent des postes de responsabilité à vie.

En cette période de pré campagne électorale pour les élections législatives du 4 mai prochain, on assiste au même scénario que celui des échéances électorales précédentes. En effet, des députés qui ont déjà cumulé deux ou trois mandats à l’Assemblée populaire nationale s’apprêtent, encore, à se représenter et à conquérir un nouveau mandat au grand dam de la démocratie et des militants de leurs partis politiques respectifs. C’est le cas du Président du bureau de wilaya du Rassemblement national démocratique (RND), Tayeb Mokaddem, qui cumule déjà deux mandats et qui compte se présenter en tant que tête de liste ou deuxième de la liste aux élections du 4 mai. C’est le cas également du député et non moins Mouhafedh de Tizi-Ouzou du Front de libération nationale (FLN), Saïd Lakhdari, dont on a annoncé la candidature au prochain scrutin. Ce dernier se portera candidat en défiant ainsi le discours de Djamel Ould Abbès, le secrétaire général de l’ex-parti unique qui a ruiné l’Algérie.

Ce dernier a, en effet, annoncé il y a quelques jours, qu’afin de permettre le respect du concept de l’alternance au pouvoir, les députés ayant été élus à deux reprises n’ont plus le droit de se porter candidats pour la troisième fois. D’ailleurs,  actuellement un vent de contestation souffle au sein du FLN de Tizi-Ouzou. Des militants de ce parti, voulant avoir leur part du gâteau Algérie, menacent de faire un contre campagne au cas où les candidatures de militants ayant déjà siégé à l’APN ne se retireraient pas. Mais en Algérie, la pratique est courante et n’épargne aucun niveau de responsabilité.

Tahar Khellaf

2 COMMENTAIRES

  1. c’est pas serieux de reprocher à certains un 2e voir un 3e mandat lorsque le president de l’algerie même dans un etat de mort vivant est encouragé pour un 5e mandat alors qu’il ne s’exprime pas lui même car il n’est plus en etat de s’exprimer.
    l’arabo islamisme a donné le coup de grace à ce faut etat sans nation qu’est l’algerie.
    vivement la kabylie libre et independante

  2. Tamurt l´Qvayel, son vrais gourvernement ainsi que son parlement, faute d´indépendance est etablie à l´etranger, a savoir comment cela devient possible sur le terain, si non ce genre de commantaire on peut toujours continuer les voirs dans les unes des infos (les deputés á vie, les histoires du fln et du rnd) surtout a chaque elctions oraginisé par ces derniers qui croit qu ils sont au dessu du scrutin on utilisant illegalement les moyen de l´etat en leur faveur. Une sorte de revenu facile qui peut attiré bcp de gens dans un pays oú il ya pas de boulout!

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici