Amnesty International accable l’Algérie

5
amnesty international

ALGÉRIE (Tamurt) – Le rapport annuel d’Amnesty international épingle de nouveau l’Algérie par son rapport annuel rendu public hier, 22 février.  Le fameux rapport est plus qu’accablant et infligeant à l’égard de l’Algérie eut égard des violations des libertés publiques et privées ainsi que le piétinement de la liberté d’expression.

Recroquevillée dans sa position de mauvais élève invétéré, l’Algérie demeure une terre où les libertés sont réduites au raz des pâquerettes. Le rapport de l’ONG des droits de l’homme confirme la régression d’année en année de l’état des libertés en Algérie. La chasse à l’homme menée manu militari contre les militants et cadre du MAK est une preuve tangible de la violation des droits de l’homme. Idem pour d’autres militants comme le Dr Fekhar et ses camarades, mis sous les verrous depuis des mois, voire des années, sans aucune raison valable.

Menaces, harcèlements, discrédits… autant de méthodes staliniennes que le régime algérien mène à la perfection. Évoquer les droits de l’homme en Algérie est un vœu pieux. Des manifestants de tout horizon croupissent dans l’indifférence totale dans les prisons algériennes. Le décès du journaliste Mohammed Tamalt en prison illustre parfaitement la barbarie du pouvoir d’Alger qui ne recule devant rien pour faire taire des voix qui s’élèvent et osent dénoncer ce régime autocrate.

Amnay

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici