Le FLN prépare la célébration du 20 avril 1980 à Tizi-Ouzou !

15
Marche du 20 avril

TIZI-OUZOU (Tamurt) – On a tout vu avec le régime algérien. Il ne sait plus sur quel pied danser devant la pression des souverainistes kabyles. Cette année, Le Mouhafedh de Tizi-Ouzou, un certain Saïd Lakhdari, éternel député du FL N, a même proposé d’organiser des journées pour la célébration du printemps Berbère 1980 et la commémoration des événements du printemps noir, 2001-2003.

On ne sait pas en quoi s’étale cette célébration, prévue à la maison de la culture de Tizi-Ouzou, mais un militant du FLN a affirmé que tous les artistes kabyles, contactés pour prendre part, se sont excusés pour le moment. « On nous tue puis on nous rend des hommages », disait Kateb Yacine. Le FLN, le pire ennemi de la Kabylie et de son épanouissement, verse donc dans la démagogie. Les opportunistes du régime algériens en Kabylie pensent que les kabyles sont dupes. La responsabilité du FLN dans la mort des 130 jeunes en Kabylie, entre 2001 et 2003, n’est plus à démontrer.

Du côté de Bougie, le wali a même ordonné, par écrit, à toutes les municipalités de célébrer, avec faste, la date du 20 avril, une date hautement symbolique pour tous les kabyles. Les décideurs algériens usent ainsi de la politique de la récupération et espèrent couper l’herbe sous les pieds des souverainistes kabyles. Par ailleurs, il est à noter que le FFS s’est démarqué complètement de la célébration de la fête du 20 avril 1980 !

Ravah Amokrane

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici