Mustapha Bouchachi était le seul député qui avait remis son mandat

3
Mustapha Bouchachi député

ALGÉRIE (Tamurt) – Sur les 480 parlementaires  algériens, un seul  s’est retiré et a remis son mandat juste au début de mandat. Il s’agit du député du FFS, Mustapha Bouchachi. «  Siéger au parlement algérien, ne sert absolument à rien », ainsi avait justifié, Bouchachi, sa démission en 2014, qui avait surprit tout le monde.

Il a renoncé à tous les privilèges et à un salaire de presque 40 millions par mois. Bouchachi a remis son mandat à son parti et s’est éclipsé de la scène politique. Un fait unique quand même en Algérie. Bouchachi a repris alors la défense des détenus politiques Mozabites, loin des feux de la rampe. Il n’était pas chaud à se présenter dès le départ, mais il avait répondu à l’appel de son ami Hocine Aït Ahmed, selon une source fiable du FFS. Mais une fois au parlement, il avait subi des pressions terribles de la part de Chaffaa Bouiche et Bouchachi n’a pas supporté les comportements puérils de ce décideur du FFS.

Pour rappel, Bouchachi était un vieux routier dans la ligue des droits de l’homme en Algérie. Même s’il n’est pas kabyle, il s’est sympathisé avec le FFS durant les années 1992 et il avait défendu certains détenus de l’ex-FIS. Il était enseignant à Larvaa Nath Irathen durant les années 1960 et 1970. Bouchachi, fervent supporters de la JSK,  a gagné l’estime de Hocine Aït Ahmed par ses positions contre le régime d’Alger. L’histoire retiendra son retrait du parlement algérien au moment où tous les autres ont acheté leurs sièges à coups de milliards !

Ravah Amokrane pour Tamurt

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici