Crise de la presse en Algérie : La Dépêche de Kabylie double son prix

15
Journal Dépêche de Kabylie

ALGÉRIE (Tamurt) – La crise de la presse en Algérie ne cesse de s’exacerber ces derniers temps. La presse, particulièrement les journaux, constituent, en effet, l’une des victimes collatérales de la chute du prix du pétrole, ayant plongé l’Algérie dans une crise économique ressemblant, à bien des égards, à celle des années 1980. Les journaux algériens ont été, jusque-là, financés, indirectement, par l’Etat par l’intermédiaire de la très puissante Agence nationale d’édition et de Publicité (Anep). C’est cette dernière qui est chargée de répartir la cagnotte publicitaire qui se chiffre à des milliards de dinars, annuellement.

Les journaux les plus dociles et les moins critiques envers le pouvoir étaient les mieux servis et le sont toujours d’ailleurs. Le quotidien La dépêche de Kabylie, faisaient partie de cette catégorie de journaux. Les lecteurs de ce journal régional ont tous été déçus, en 2004, à cause du manque flagrant de professionnalisme dont a fait preuve ce canard en annonçant son soutien à Bouteflika pour un deuxième mandat. Ce n’est pas tant le soutien à Bouteflika qui a le plus déçu les lecteurs mais c’est l’excès de zèle dont faisait preuve ce journal ainsi que son patron Amara Benyounes, qui était à l’époque, patron aussi du parti l’Union démocratique et républicain, devenu plus tard le Mouvement populaire algérien (MPA). Un soutien qui a vraiment profité à ce journal en matière de recettes publicitaires mais qui lui a fait perdre en même temps tous ses meilleurs journalistes et la majorité de ses lecteurs. Pour rappel, quand il avait été lancé en 2002, le quotidien « La dépêche de Kabylie » employait un grand nombre de plumes reconnues à l’instar d’Arezki Metref, Abdelkrim Djaad, Meziane Ourad, Ahmed Halli, Slimane Laouari, etc. Aujourd’hui, il ne reste aucun de ces professionnels de la presse et de tant d’autres plus jeunes journalistes mais talentueux et engagés.

En dépit de cette saignée de la crème des journalistes, La dépêche de Kabylie a continué à être éditée grâce à l’argent de la Pub en contre partie d’une ligne éditoriale insipide, incolore et inodore, sauf quand il s’agit de « soutenir » aveuglément le Président. Avec la crise financière, le journal en question fait face, pour la première fois depuis sa création, à une crise financière sérieuse à cause de la réduction drastique du nombre de pages publicitaires qui lui sont attribuées. Une crise qui a poussé ces jours-ci les gérants de ce journal à augmenter son prix de 100 %. Le prix de la Dépêche de Kabylie vient ainsi de passer de 10 à 20 DA. Rappelons qu’avant la Dépêche de Kabylie, El Watan et Liberté avaient aussi revu à la hausse leur prix de 50 %. Ils coûtent désormais 30 DA. Ce qui a fait baisser leurs ventes de plus de cinquante pour cent en quelques jours.

Tahar Khellaf   

15 COMMENTAIRES

  1. C’est le petit journal du coin quoi? A sa rédaction Mr Djaffer Chillab le revenant critiqué pour son harcèlement sexuel par votre journal il y a quelques années. Oui ce fut un bon journal du temps où des journalistes chevronnées furent là comme Stambouli Nadjid, actuellement au jour d’Algérie. Mais depuis que A B est devenu chef de parti MPA ( Mouloudia des Pétroliers d’Alger) il a changé de ligne…
    Nutella, tout est là!

  2. 99% de la participation a l´election du legislative du 4.5.2017 en pays kabyle dont 88%de votant pour le parti du MPA d´Amar Ben younes!

  3. Dire que ce torchon est un journal C dénigrer le journalisme. C un papier créé spécialement par benyounes au service de son maître boutlika.

  4. Azul,

    Comme disait si bien Coluche, il faut ce genre de journal « le jour ou nous sommes aux toilettes et que le PQ est fini, ont n’est bien content de le trouver ».
    Tadukli.

  5. Pour l’indépendance de la Kabylie.
    Le régime Algériens est cahotique.
    Je demande à tout les Kabyles une mobilisation pour l’indépendance de la Kabylie.

  6. Personne n’achète ce chiffon, ce n’est même pas un journal, vous savez comment on l’appelle en Kabylie ? LA DEBAUCHE DE KABYLIE , donc ….

    • A sa naissance c’était un excellent journal que j’achetai tous les jours.Depuis qu’il s’est couché pour soutenir l’insoutenable, il a perdu toute crédibilité et dignité.Certains kabyles l »achètent uniquement pour ses pages sport et le supplément Tamazight du lundi.La Kabylie est orpheline de médias écrits et audio-visuels au service du peuple kabyle.Je ne me reconnais dans aucun journal écrit algérien.Pour moi les meilleurs journaux que j’ai eu l’occasion de lire c’est « L’avenir » (en français) et « Asalu » (kabyle) organes du RCD à l’époque de la grande illusion (1990/1991).

  7. ce quotidien je ne l’aime pas trop depuis belle lurette ! mais surtout quand il a consacré une fois sa  » UNE » pour Boutef en disant que la Kabylie se mobilise pour Bouteflika lors des présidentielles de 2014

  8. Un bon journalisme en ligne avec la libérté de tont mieux pour s´informé que de se déplacé dans une boutique pour acheté un papier et finalement rien d´intressant á lire dedant sauf les sautises habituel du régime colonial.
    election la fraude et la loi des finance 2017 du fln rnd, la corruption,les importations, boutefilka et la santé,la drogue, le petrole á moins de 40 dolard va continué sa baisse jusqua 10 dollars, les terrorismes revient devant de la sceine, il y a pas un jours passé sans annoncé qu´un terroriste abattu ici-lá, et enfin les accidents de circulations, terrible ce qui se passe labá,ce nmb effrayant d´accidents du jamais vu dans l´histoire de la voiture cela se produit uniquement en radp!

  9. LA TELEVISION ET LA PRESSE PUBLIQUE ALGERIENNE SONT INUTILES ET ABSURDES,CAR AUCUN CITOYEN NE S’Y INTERESSE.Iles temps de les compresser avant de les supprimer car elles sont budgetivores et sans interet.
    Le peu de citoyens qui regardent les chaines algériennes ,regardent les chaines privées algériennes.
    A quoi bon de gaspiller l’argent des impots des citoyens à maintenir en vie des organes qui ne servent à rien.

    Ça ne vous échappe pas que les chaines de télévision nationales sont budgetivores et ne servent à rien car personne ne les regarde en Algérie.Vous savez aussi quelles emploit plusieurs milliers de personnels en surnombre,quyipasssent leur temps à rouler les pouces.Avec leur journalistes tout aussi médiocres et incompétents les uns que les autres,habitués au plagiat et qui passent leur temps à minmer les journalistes professionnels des chaines satellitaires.
    Nous sommes en austérité et il est temps de donner un coup de pied dans cette fourmilière.
    Il y a lieu de garder une seule chaine,qui aura pour role de couvrir les informations strictement régionales.Elle aura des correspondants dans toutes les contrées de l’Algérie profondes pour couvrir les événements interne point barre !
    Actuellement les fonctionnaires des chaines de télévision nationales étatiques sont au chomages déguisé.
    L’impot des citoyens devrait servir à autre choses de plus utile,car l’argent qui fait fonctionner ces chaines absurdes est jeté par la fenetre.
    Cettre remarque s’applique au journaux de l’état (el moudjahid,elchaab,l’horizon…)que personne ne lit et qui ont un personnel en nombre exagéré,ce qui fait perdre beaucoup d’argent au trésor public.
    Comprenez qu’ilo y a pas lieu de pavoiser,car le secteur public audio visuel et écrit est complètement absurde,et personne en algérie ne s’y interesse.
    Ces milliers de fonctionnaires vivent en parasites sur le dos du peuple.
    Les citoyens algériens désaprouvent l’existence de ces médias publics qui consomment une partie immence de ses impots,et qui ne servent à rien,puique personne ne les regarde.Tous le monde est branché sur les chaines professionnelles satellitaires.Il est temps que la gestion rationnelle prennent le dessus.
    A BON ENTENDEUR

    • Qui sont´-elles ces chaines satelitaires que tu croit sont du sel et du sucre? je me demande comment tamurt.info est un media aussi privé te t´autorise de passé un commentaire sous forme de pub pour les autres média(tv) lui faisant de la concurence sur son site?
      A MAL VOYEUR

      • Azul,

        Tamurt.info fait dans le débat;
        Il valide des messages qui insulte tout ce qui touche à la Kabylie et quand ont riposte nos messages sont bloqués ou quand ils passent ont nous traitre de soit disant raciste.
        Le monde à l’envers.

  10. Acheter ce genre de journaux c’est ne jamais être informé et engraisser les cochons impropres.
    Je préfère donner c’est 20 DA à des pauvres que d’aider des vampires à mieux sucer.
    Vivement leur disparition !

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici