À la veille de la campagne électorale : Les partis dans l’embarras à Tizi Ouzou

6
meeting à Tizi ouzou

TIZI OUZOU (Tamurt) – C’est la première fois que les partis politiques font face à une telle situation inédite à la veille d’une élection. En effet, les partis politiques font face à un véritable dilemme à quelques jours du coup d’envoi de la campagne électorale pour les élections législatives du 4 mai prochain, notamment dans la wilaya de Tizi-Ouzou.

Il s’agit des énormes difficultés à mobiliser les citoyens dont on enregistre un désintérêt jamais égalé face à tel événement politique. Même des militants des formations politiques, en lice pour les législatives, ont subitement disparu de la scène, apprend-on, après que les listes des candidats soient préparées dans l’opacité absolue et imposées par des décideurs tapis dans l’ombre. C’est le cas du FFS, le RCD, le FLN et le RND. La situation est pire dans les rangs des petites formations politiques comme le MPA de Amara Benyounes. Les responsables de wilaya de ces partis multiplient les réunions, presque quotidiennes, dans le but de trouver comment convaincre au moins symboliquement, même une poignée de citoyens, lors de cette campagne, en vain.

Devant les expériences passées, et ce, depuis les élections législatives de 1997, les citoyens kabyles ont constaté que la seule chose qui intéresse les candidats aux législatives, c’est le salaire mirobolant (40 millions de centimes par mois, alors que le Smig en Algérie n’est que de 18 000 DA) auquel ils ont droit, le passeport diplomatique et les affaires qu’ils peuvent conclure une fois à l’APN. Quant aux intérêts du peuple, personne ne s’en soucie vraiment et c’est devenu un secret de polichinelle.

Tahar Khellaf

6 COMMENTAIRES

  1. si le pouvoir arrive à faire avaler ce vote et le faire passer,ce sera la mort effective de l’Algerie.
    BEN M HIDI,ZABANA,BEN BOULAID ,ABANE ,KRIM ,LOTFI se retourneront ds leur tombe.
    En Algerie,le problème ce n’est pas les éléctions législatives bibons.Il faut commencer par supprimer le sénat d’abord et tout de suite!Puis réduire le nombre de députés à 100 au plus.Puis supprimer le ministére de la religion musulmane et celui des moudjahed qui sont budgetivores et inutiles.Le peuple souffre et l’argent est jeté par la fenetre.
    ON N’AS PAS ENCORE SUPPRIME LE SENAT ?
    Alors que tous le monde crie à l’austérité et et à la rigueur absolue dans la gestion de l’argent du peuple,voilà qu’on maintient un SENAT inutile et budgétivore,dont le budget impressionnant servirait à créeer de l’emploi à plusieurs milliers de jeune chomeurs,ou à construire des logts décent pour les démunis,ou à améliorer les conditions de scolarité des élèves,ou à aider les structure de soins publiques.
    Pourtant 98°/° des citoyens algériens attendaient que l’amandemement nouveau de la constitution inscrirait lu SUPPRESSION pure et simple du SENAT qui est royalement inutile et qui ne sert qu’à servir des privilèges matériels et autres énormes,pour quelques personnes choisies pour vivre en parasites sur le dos du pauvre peuple et faire du business.
    Le nombre de députés est exxcessif aussi et leur prise en charge revient très cher aux citoyens.
    La nouvelle consqtitution devrait réduire leur nombre à 96 et pas plus.Pourtant tous le monde sait qu’ils sont inutile et sont très bien rémunéré,ce que ne peut plus supporter le peuple !
    Donc,le peuple algériens dans sa totale majorité réclame avec insistance et sans plus tarder :
    -La suppression immédiate du SENAT
    -La limitation immédiate du nombre de député
    -La suppression immédiate des MINISTERES des MOUDJAHEDS et des affaires islamiques(à noter que ces 2 ministères sont non seulement budgetivores et inutiles,mais divisent le peuple et portent atteinte à son unité et sa cohésion.).
    Le peuple doit s’unir et se battre pacifiquement d’abord et user de tout les moyens pour remettre les choses à l’endroit.Nous sommes dans une monarchie qui pille les richesse du pays et vit en parasite sur le dos du peuple à qui on demande toujours plus d’efforts et de sacrifices

  2. je ne vois pas quel est ce citoyen qui va aller voter dans un système pareil , c’est comme pisser sur soi même . Au lendemain des « élections » personne ne se souviendra de ce citoyen , ceux qui toucheront des sommes mirobolantes auront d’autres chats a fouetter, le citoyen retournera a sa vie infernale ou il ne pourra même plus trouver un sachet de lait pour ses enfants . Pour rester maître de sa voix et avoir la tête haute il ne faut pas voter , sinon on est complice de tout se qui se passe et de tout se qui se passera .

    • Avant 2001,j’ai toujours voté pour le RCD. Depuis le printemps noir de 2001 et la naissance du MAK je n’ai jamais voté.Et en 2017 ce sera pareil. Ulac lvot,ulac !

  3. A juger sur l’indifférence et aussi l’hostilité de la société envers eux, ils n’oseront pas s’afficher en public. Ils puent la trahison.

  4. Comme on peut le constaté auprés de l´opinion public,une election sans enjeux! ce qui disting le pays kabyle du reste de l´algerie, si un référendum pour l´autodetérmination aura lieux le 4 mai 2017, le oui l´emportera largement.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici