L’académie de Tizi-Ouzou veut imposer l’apprentissage de la prière dans les écoles

11
prière dans les ecoles

KABYLIE (Tamurt) – Si à travers l’Algérie, plusieurs écoles primaires excellent dans l’apprentissage de la prière à des écoliers dans l’âge ne dépasse pas les dix ans dans la plupart des cas, cela n’est pas un fait du hasard car le ministère de l’éducation encourage officieusement ce genre de pratiques, qualifiées de rétrogrades par tout le monde.

Le, phénomène prend de l’ampleur à travers toute l’Alégrie. Même en KLabylie, des cas ont été déjà signalé du côté de Naceria, Sidi Naamane, et Mirabeau, où des élèves sont obligés dans  certains établissements scolaires d’apprendre la prière dans les classes. A ce propos,  nous avons appris auprès de sources sûres de la direction de l’établissement de Tizi-Ouzou, que le directeur incite  les écoles de Tizi-Ouzou à inclure l’apprentissage de la prière aux élèves dans les écoles. «  Le directeur  encourage les nouveaux instituteurs et les contractuels à opter pour ce genre de pratique, mais ce n’est pas facile pour lui. Déjà la matière de l’éducation islamiste est peu assuré dans certaines écoles et collèges », nous informe un inspecteur de l’éducation. « en principe, l’apprentissage et la pratique de la prière ne figure pas dans le programme scolaire sauf dans un cours en deuxième année je pense du cycle primaire. En d’autres termes, organiser des prières collectives dans des classes est interdit, mais nous les inspecteurs on ne peut rien faire. On se demande d’ailleurs pourquoi notre ministre a toléré ce genre de pratiques », nous informe l’inspecteur de la direction de Tizi-Ouzou.

Ravah Amokrane

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici