Yazid Zerhouni interdit des chaînes de télévision

13
Yazid Zerhouni
Yazid Zerhouni

ALGERIE (Tamurt) – L’ancien premier ministre Lyazid Zerhouni, dont le départ du régime avait suscité des étonnements et n’est pas expliqué à ce jour, est, apparemment, interdit de s’exprimer à la presse. C’est un journaliste d’une chaîne de télévision arabophone algérienne qui nous a informés que Zerhouni ne peut plus s’exprimer dans aucune chaîne de télévision.

« Un collègue à moi a réussi à entrer en contact avec Zerhouni. Il a même parlé avec lui au téléphone, puisqu’il se trouve à Paris où il coule des beaux jours. Il l’a sollicité pour une interview à propos des précédentes élections qu’il a organisées, mais aussi sur les événements sanglants de la Kabylie, entre 2001 et 2002 », nous confie un confrère. Et d’ajouter : « Zarhouni avait fait savoir indirectement à mon collègue, qui est un proche de Khaled Nezzar, qu’on ne le laisse pas s’exprimer dans aucune télévision ni organe de presse. Zerhouni n’a pas donné plus d’explications ».

Notre confrère pense que l’ancien homme fort du régime algérien est obligé de garder le silence. « Je pense qu’il est interdit de s’exprimer même dans les chaîne étrangères. Je sais aussi qu’il a refusé de rencontrer plusieurs personnalités politiques algériennes, comme Ali Benflis et Belkhadem et, certainement, d’autres. Mais certaines sources affirment qu’il est toujours en contacts avec le général Toufik. ». Reste à savoir pourquoi Zerhouni garde le silence. On dit que Saïd Bouteflika l’a contraint au silence. Pas facile d’avoir des informations précises dans la sphère des hommes du régime algériens. Les clans du régime, même en divergences, il s lavent toujours le linge sale en famille.

Ravah Amokrane 

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici