Ayant eu peur de se rendre à Tizi Ouzou : Ould Ali se rabat sur Tuviret

3
Ould Ali Lhadi
Ould Ali Lhadi

KABYLIE (Tamurt) – El Hadi Ould Ali qui n’a pas pu se rendre dans la wilaya de Tizi Ouzou, le 20 avril dernier, pour représenter son gouvernement aux activités commémoratives du trente-septième anniversaire du printemps berbère (tafsut imazighen), a finalement fait le choix de se rabattre sur la wilaya de Tuviret où la marche des indépendantistes a été violemment réprimée.

Pour rappel, El Hadi Ould Ali, ministre de la Jeunesse et des Sports, alors qu’il n’a jamais exercé une activité en relation avec le sport et sans qu’il n’ait aucun diplôme, devait se rendre à Tizi Ouzou dans le cadre d’une visite officielle visant à chapeauter les activités du 20 avril. Une commémoration que le pouvoir a tenté de récupérer cette année avant que la gigantesque et historique marche du MAK ne vient lui fausser ses calculs. Les services du cabinet du wali de Tizi Ouzou ont même adressé une invitation aux journalistes locaux afin de les convier à venir couvrir la visite d’Ould Ali El Hadi, la veille, c’est à dire le 19 avril en milieu d’après midi. Mais quatre heures plus tard, un autre communiqué des même services a été envoyé aux correspondants de presse les informant que la visite de l’ancien président du bureau de wilaya de RCD, est annulée « parce que le ministre de la jeunesse et des sports a eu un empêchement ».

Il est évident que l’annulation de cette visite n’est pas du tout induite par un empêchement puisque le même ministre a fini par se rendre à Tuviret. La vraie raison c’est que Ould Ali El Hadi ne peut se rendre en Kabylie qu’en cachette comme il l’avait fait le jour de l’enterrement de Hocine Ait Ahmed près de Michelet où il s’y était rendu incognito à bord d’une… ambulance. C’est l’un des prix à payer quand on a trahi son peuple.

Tahar Khellaf pour Tamurt

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici