Larvaa Nath Iraten, les investigations du wali sur les élèves qui refusent de saluer le drapeau algérien

12
drapeau algérien

LARVAA NAT IRATEN (Tamurt) – Le wali de Tizi-Ouzou fait des indépendantistes kabyles sa seule et unique préoccupation. Après les grandes marches du 20 avril des souverainistes qui l’ont privé de sommeil des nuits entières, le voilà inquiété par une brève publiée dans un journal arabophone. Un article de quelques lignes, évoquant  des élèves d’une école primaire de Larvaa Nath Irathe, qui ont refusé de saluer le drapeau algérien, préoccupe le wali.

Il a même demandé plus d’explication auprès de la direction de l’éducation. Le wali de Tizi-Ouzou aurait demandé aussi de savoir s’il s’agissait d’un acte singulier et si d’autres cas similaires ont eu lieu en Kabylie. »Je pense que le wali a été contacté par le ministère de l’éducation. Ils veulent  connaître les moindres détails sur cette affaire », nos confie une source de la wilaya de Tizi-Ouzou.

Notons que ces derniers temps, bon nombres d’élèves en Kabylie refusent carrément d’apprendre l’hymne national algérie. A la ville de Tizi-Ouzou, des lycéens ont refusé même d’étudier l’éducation islamique.  Le sentiment de nationalisme et de patriotisme kabyle se propage. Les enfants kabyles ne s’dientifient plus au drapeau algérien. C’est leur manière de lutter pour la liberté. Le combat pour indépendance de la Kabyle ne laisse personne indifférent en Kabylie. Enfant, jeunes, vieux, femmes et filles…..tout le mode s’implique et chacun à sa manière.

Ravah Amokrane

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici