Moumene Khalifa a-t-il demandé la grâce présidentielle?

1
Abdelmounéne KHALIFA

ALGÉRIE (Tamurt) – Condamné en juin  2015 à 18 ans de prison ferme pour « association de malfaiteurs »  par le tribunal de Blida, l’ancien milliardaire et proche de Bouteflika doit purger sa peine jusqu’à l’année 2033. Toutefois, selon un député du RND, plusieurs amis de Moumene Khalifa manœuvrent  pour alléger cette peine.

« Des élus et hommes influents du RND activent pour trouver une solution à Moumene Khalifa. Le concerné veut même demander la grâce présidentielle, selon ce qu’ont dit dans les rouages et alentours d’Ahmed Ouayhia », nous confie le parlementaire du RND, élu à Tizi-Ouzou. A la question de savoir pourquoi Amed Ouyahia veut à tout prix libérer Moumene Khalifa, dont l’affaire est close et oubliée même par les Algériens, notre interlocuteur n’a pas donné de réponse claire ou précise. « On sait que le père de Moumene Khalifa était un membre du clan d’Oujda de son vivant et ami proche de Bouteflika dans les années 1960, et je pense que les membres ou leurs fils restent fidèles et solidaires entres eux.

Le clan d’Oujda c’est comme la maçonnerie, c’est un organisation très influente », essaye d’expliquer le parlementaire.  « Je sais qu’Ahmed Ouyahia avec d’autres décideurs algériens sont entrain de mener un travail de fourmi dans l’optique de libérer le milliardaire déchu », ajoute notre source. L’avenir nous donnera plus de précision sur Khalifa. Ce dernier, devenu milliardaire en quelques mois au début des années 2000, a commis l’erreur de sa vie on soutenant Benflis en 2004. Bouteflika a soldé ses comptes avec lui en le mettant au cachot.

Ravah Amokrane 

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici