Démantèlement d’un réseau de trafic d’armes à At Waguenoun

8

AT WAGUENOUN (Tamurt) – Les services de sécurité ont annoncé aujourd’hui le démantèlement d’un réseau de trafic d’armes dans la région d’At Waguenoun. Il s’agit de fusils de chasses introduits depuis la Libye en pièces détachées, selon le chargé de communication de la police judiciaire.

Deux individus, un de Khenchela et un autre de Tebessa, étaient pris en flagrant délit de vente d’armes. Les deux mis en cause sont placés en garde à vue par le procureur du tribunal de la ville de Tigzirt. D’autres complices, ou éventuellement des clients, sont concernés par cette enquête, ajoute notre source. Les mis en cause risquent plusieurs années de prison, d’autant plus que la vente d’armes à feu est strictement interdite par la loi coloniale.

Par contre, on se demande pourquoi certains trafiquants d’armes à At Waguenoun, qui excellent dans ce commerce illégal depuis des années, ne sont jamais iniquités par les services de sécurité.  Si certains affirment qu’ils sont de connivence avec les services de sécurité d’autres affirment que les autorités et les services de sécurité ont peur de ces réseaux et ferment les yeux sur leurs activités. « Tout le monde connait le marché D’el Had, à At Jenad, c’est un marché de vente d’armes à feu, mais les services de sécurité ferment les yeux. Ils ne peuvent rien faire. Ils craignent les membres de ces réseaux qui sont nombreux et dangereux », nous confie un habitant d’At Waguenoun.

Ravah Amokrane

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici