Législatives à Bougie : Après le FFS et le RCD, Hamid Ferhat charge l’administration

4

BOUGIE (Tamurt) – Deux jours après la proclamation provisoire des résultats des élections législatives, des candidats déçus s’élèvent pour dénoncer la fraude qui aurait régné en maitre durant le déroulement de celles-ci dans la région de Bougie.

Si les partis politiques, dits autrefois à fort ancrage dans la Kabylie, tentent de sauver les meubles en avançant un e fraude imaginaire, ce n’est pas le cas, apparemment, de l’ancien président de l’APW, Hamid Ferhat, qui a animé, dans la matinée du lundi, une conférence de presse, pour apporter des preuves de la fraude commise par l’administration pour l’écarter. Il a d’ailleurs déposé, le dimanche à Alger, en présence d’un avocat, un recours en bonne et due forme.

Il reproche à l’administration d’avoir fait dans l’erreur délibérée en offrant les voix obtenues par sa liste à l’autre liste indépendante dite « Initiative Citoyenne » pilotée par le maire de Tinebdar, laquelle a décroché un siège alors que la liste de Ferhat, « Le réveil Citoyen », n’a rien eu. Il citera le cas du bureau où avait voté l’une de ses colistières. Aucune voix n’a été portée au compte de sa liste alors que celle-ci jure sur tous les saints qu’elle avait, au moins elle et ses proches, voté pour sa liste. Il et utile de rappeler que le FFS et le RCD avaient reproché à l’administration d’avoir gonflé le nombre de bulletins nuls. Or ces derniers ont été glissés, majoritairement selon els estimations par bureau, par des militaires. Ces derniers, s’ils avaient voté, ils l’auraient fait, certainement, pour les deux partis au pouvoir, ce qui aurait augmenté le nombre de sièges du FLN et du RND et diminué ceux sièges du FFS et du RCD.

Amaynut

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici