Miss kabylie interdite de s’exprimer en kabyle

33
Miss-Kabylie-2017

KABYLIE (Tamurt) – La nouvelle miss Kabylie 2017, version Mourad Aït Ahmed, a été tout simplement interdite de s’exprimer dans sa langue, le kabyle, par la télévision algérienne. Amira Mokrani, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, a été invitée à une émission « Hna Fi Hna », de la chaîne du régime, Algérie1, et a été obligée de s’exprimer en langue arabe.

La concernée a catégoriquement refusé ce chantage et a refusé carrément de passer dans cette émission. La nouvelle a fait le tour de la Kabylie et plus particulièrement des réseaux sociaux. Une  décision largement saluée par les Kabyles. Un courage  qui l’a rendue plus célèbre que son élection. Amira Mokrani a, ainsi, lavé l’affront pour les miss Kabyles, surtout que celle  de l’année précédente, pour rappel, avait refusé  de s’exprimer en kabyle dans une chaîne de télévision algérienne.

Toutefois, le rejet de la langue kabyle par les institutions algériennes n’est pas une nouveauté. de tous les temps les Kabyles ne sont pas les bienvenus pour s’exprimer dans leur langue  dans les médias du régime. Pourtant, tamazight est reconnue comme langue nationale et officielle. Dommages que le concours de miss Kabylie est organisé par ce couple. La miss mérite tous les égards, mais les organisateurs sont connus pour leur opportunisme dans plusieurs domaines, politique et culturel à Tizi-Ouzou. Mourad Aït Ahmed et sa concubine ont été  dévoilés par le journal El Djazaïr News. De graves accusations ont été portées contre eux. Ils n’ont jamais réagi et ne sont jamais poursuivis en justice.

Ravah Amokrane

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici