L’examen aura lieu pendant le Ramadhan : Les algériens vont passer le BAC sans manger

5
Examen du BAC

ALGÉRIE (Tamurt) – L’examen du baccalauréat (prévu entre le 11 et le 15 juin), décisif pour accéder aux études supérieures, sera un véritable calvaire pour les élèves algériens.

Et pour cause, les responsables du ministère de l’éducation n’ont pas trouvé mieux que de programmer cet examen, le plus convoité par les élèves, faut-il le rappeler, pendant le mois de Ramadhan, en plus du fait évident qu’il se tiendra au cœur de l’été. Le bac se tiendra non seulement sous des températures de plus de 35 degrés à l’ombre, en plus les élèves n’auront droit ni de manger ni de boire pendant plus de seize heures. Le hic, c’est que les élèves en question ne seront pas autorisés à rompre le jeun exceptionnellement pour pouvoir faire le plein d’énergie afin de parvenir à être à la hauteur de cet examen. Même les « Muftis » algériens, censés donner leur avis sur la question, sont unanimes sur la question : « il n’est pas permis aux élèves de terminale de manger ni boire car l’examen du bac ne constitue pas une raison valable pouvant justifier le non respect de ce précepte de l’islam ».

Pour ces Muftis, qui se sont prononcés sur la question ces jours-ci, la religion musulmane est claire sur ce sujet : il n’y a que les personnes souffrant de maladies graves et les voyageurs effectuant de longs trajets (dont on ne précise jamais le kilométrage) qui sont autorisés à ne pas observer le jeun. Déjà, même quand les élèves mangent et boivent, les résultats du baccalauréat en Algérie n’ont jamais été reluisants. Qu’en sera-t-il cette année avec des élèves qui iront passer le baccalauréat le ventre vide ? On le saura le jour de la proclamation des résultats.

Tahar Khellaf   

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici