Embuscade contre une mission de la Minusca au Cambodge

0

CAMBODGE (Tamurt) – Des soldats de la Mission Multidimensionnelle de Stabilisation des Nations Unies en Centrafrique (MINUSCA), en mission d’escorte et de sécurisation d’une équipe de génie militaire cambodgienne, ont été victimes, le 08 mai 2017, d’une agression près de Bangassou, Sud-Est de la ville de Bria, près de la frontière avec la République Démocratique du Congo.

Une horrible embuscade perpétrée par des éléments armés appartenant soit à l’Unité Pour la Centrafrique (UPC), une faction issue de l’ex-Seleka, pro-musulmans, soit à des villageois apparentés aux ex-anti-balakas, majoritairement chrétiens, qui s’entre-tuent pour le contrôle des mines aurifères et de diamant mais aussi du bétail entre autres ressources du pays. Le bilan de cette attaque, très lourd, s’élève à quatre soldats cambodgiens tués, dont trois sauvagement assassinés, sept militaires marocains, blessés, dont un grièvement, et un soldat marocain toujours porté disparu.

Cette violente attaque, la plus meurtrière contre la MINUSCA depuis sa création en avril 2014, vient renforcer le climat d’insécurité croissant qui règne en République de Centrafrique, où en janvier 2017, deux Casques bleus marocains avaient déjà été tués dans des circonstances similaires et confirme la spirale de violence jamais vue dans laquelle s’est enfermée ce pays depuis 2014 et qui n’épargne aucune région, exceptée Bangui, la capitale. Cette attaque criminelle a été fermement condamnée par le  Secrétaire Général de l’Organisation des Nations-Unies (ONU), Antonio Guterres, qui l’a qualifiée de « crime de guerre ».

Farid Mnebhi pour Tamurt

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici