Le FFS réclame plus de sièges au pouvoir algérien!

8
Bouchafa et Nebbou

ALGÉRIE (Tamurt) – Le parti du FFS vient de saisir le conseil constitutionnel algérien. 13 recours ont été déposés « avec preuves à l’appui » sur des anomalies qui ont émaillé les législatives de 04 mai dernier.

Le sièges que le FFS réclame sont tous des régions algériennes.  Il s’agit des départements de Chlef, Oum El Bouaghi, Batna, Sidi Belabbès, Guelma, Constantine, Msila, El Oued, Khenchella, Aïn Defla et deux autres départements de Kabylie, à savoir Bougie et Jijel. Le FFS réclame aussi un siège en France et un autre aux USA. Le FFS n’a pas vraiment dénoncé la fraude massive. Ses recours sont peut être une renégociation de quota de sièges au parlement. C’est le même scénario que celui de 2012 qui se répète avec ce parti kabyle. A l’époque, le FFS avait obtenu, dans les premiers temps, 21 siège. Après recours, il a eu six autres sièges.

Notons que le régime algérien a laminé et humilié les deux formations kabyles, le FFS et le RCD. Pour le premier, il lui a accordé 13 sièges en Kabylie et un seul en Algérie, pour le second il ne lui a laissé que 09 sièges et en Kabylie uniquement. En un mot, le régime Algérien ne veut pas de partis kabyles, ni alliés ni opposants. Le régime algérien a même incrusté des islamistes en Kabylie en vue d’anéantir l’activité politique. Les dernières législatives, auxquelles ont participé moins de 10 % des kabyles n’ont fait que renforcer la conviction des souverainistes et une adhésion massive à ce mouvement qui est la première force politique en Kabylie.

Ravah Amokrane 

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici