Maroc : Des prénoms berbères rejetés par le ministère de l’Intérieur

1

MAROC (Tamurt) – Décidément, les déboires des parents s’apprêtant à donner un prénom, en particulier ceux à consonance Berbère, à leur nouveau-né s’apparentent à un parcours du combattant. Les autorités marocaines continuent de refuser certains prénoms, notamment pour leur « consonance étrangère ».

Drapeau marocain
Drapeau marocain

Ainsi, en 2016, 27 prénoms ont été rejetés par la haute commission de l’état civil sur les 36 cas auxquels elle a été appelée à prendre une décision, indique le site Telquel, qui cite des statistiques fournies par le ministère de l’Intérieur. Des cas similaires ont été signalés en Algérie par des parents qui se sont butés à une administration algérienne intransigeante et inflexible. Pour rappel, les prénoms orientaux sont en vogue tels que : Islam, Adam, Mouaouia, Chaimaa, Aya, Houda…

Amnay News

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici